Rénovation urbaine: les 200 quartiers retenus seront connus à l’automne

Urbanisme

La liste des 200 quartiers difficiles qui bénéficieront de la seconde vague de rénovation urbaine, et des 5 milliards de subventions associés, sera arrêtée à l’automne, a indiqué jeudi 12 juin l’agence qui supervise ces opérations.

Le principe d’un « nouveau programme national de renouvellement urbain » (NPNRU) figure dans une loi adoptée en février qui prévoit de se concentrer sur les quartiers présentant « les dysfonctionnements urbains les plus importants ».

Parmi les territoires les plus pauvres, il faut localiser ceux où « où il y a une souffrance due à  une infrastructure en mauvais état », a précisé Pierre Sallenave, directeur général de l’agence nationale de rénovation urbaine (Anru), lors d’un point-presse. Il a cité les exemples de La Courneuve (Seine-Saint-Denis) ou du quartier du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie (Yvelines), où « on n’a pas fini le travail ».

Les techniciens de l’Anru, en lien avec les élus, vont établir des diagnostics et le conseil d’administration de l’agence présentera en septembre une liste de 200 quartiers à la ministre de la Ville Najat Vallaud-Belkacem, à qui reviendra la décision finale.

Les responsables de l’Anru ont reçu de nombreuses candidatures de maires, mais n’ont pas voulu prévoir le nombre de prétendants à ce programme.

« S’il y a 500 candidats, c’est sûr qu’il faudra en refuser », s’est borné à dire le sénateur socialiste Michel Delebarre, qui préside l’Anru.

Le premier programme de rénovation urbaine avait été lancé en 2003 par Jean-Louis Borloo, alors ministre de la Cohésion sociale, pour améliorer le cadre de vie dans les banlieues sensibles.

Il devait totaliser plus de 40 milliards d’euros d’investissements, dont 12 milliards de subventions à l’Anru.

Censé se terminer en 2013, il a été prolongé de deux ans, notamment parce que l’État avait du mal à honorer financièrement ses engagements. Les pouvoirs publics ont finalement fait appel aux fonds d’Action Logement (qui regroupe l’ensemble des organismes du 1 % logement).

À ce jour, la rénovation est terminée dans 100 quartiers sur 500 planifiés. Sept milliards d’euros de subventions ont été versés et 46 milliards investis.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum