Sedan : patrimoine et culture fortifient la ville

Urbanisme

Dans un contexte de perte d’attractivité des villes moyennes, Sedan (08) s’est engagée dans un vaste plan de réhabilitation. Et pour reconquérir son centre-ville, la cité ardennoise a fait le pari d’actionner les leviers du patrimoine et de la culture. Explication.

Sedan possède un fort potentiel, mais la ville a subi de nombreux dommages patrimoniaux avec les guerres, mais également économiques avec la fermeture de ses trois sites militaires, et la quasi-disparition des industries métallurgiques et textiles, laissant de nombreux bâtiments en friche », lance désolé Didier Herbillon, maire de Sedan. Résultat : en trente ans, l’ancienne cité des drapiers a perdu 5 000 emplois industriels et autant d’habitants (4 600), tandis que son centre historique s’est paupérisé dangereusement, laissant à l’abandon logements et commerces délabrés. Une fatalité ? Pas pour le maire.

Depuis 2000, le ballet des engins de chantiers se poursuit inlassablement. Objectifs : réhabiliter la ville et améliorer les conditions de vie des habitants pour gagner en attractivité et redorer ainsi le blason de la cité. Et avec le programme « Action Cœur de Ville » la cadence devrait s’accélérer. Ce plan élaboré en concertation avec l’association Villes de France, les élus locaux et les acteurs économiques des territoires, vise « à faciliter et à soutenir le travail des collectivités locales, à inciter les acteurs du logement, du commerce et de l’urbanisme à réinvestir les centres-villes, à favoriser le maintien ou l’implantation d’activités en cœur de ville, afin d’améliorer les conditions de vie dans les villes moyennes », expliquait Jacques Mézard, ministre de Cohésion des territoires au lancement du programme. « Portées par l’État, Action Logement, l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat) et la Caisse des dépôts, les 222 villes bénéficiaires du programme vont pouvoir renforcer la dynamique des territoires », insiste Olivier Sichel, directeur adjoint de la Banque des Territoires, lors de la première Rencontre « Action Cœur de Ville », qui s’est tenue à Poitiers (86), le 11 décembre, à l’initiative de la Banque des Territoires. Pour Sedan, choisie parmi les 23 autres villes moyennes du Grand Est engagées dans le programme, « Action Cœur de Ville » tombe à point nommé.

Un coup d’accélérateur pour des projets déjà matures

Avec cette initiative, le gouvernement a voulu sortir d’une logique d’appel à projets en partant de dossiers locaux déjà lancés de longue date ou bien à un niveau de maturité suffisant. « On se place sur des projets de moyen et long terme, d’au moins deux mandats », explique le préfet Rollon Mouchel-Blaisot, directeur du programme. « Ainsi le projet de transformation du centre-ville de Sedan a-t-il été écrit dès 2008 et il se prolongera jusqu’en 2027 », explique Didier Herbillon, qui voit dans « Action cœur de ville » la dernière pierre de l’édifice de son opération de revitalisation. Et pour reconquérir son centre-ville, Sedan a fait le pari d’actionner les leviers du patrimoine et de la culture. Au cœur du programme : le centre historique et son château fort, l’une des plus grandes forteresses médiévales d’Europe. « C’est le symbole de la ville édifiée entre ses remparts et la Meuse. Il est bien plus qu’un monument historique. Le château marque la ville de son empreinte, car il influence nos projets de rénovation urbaine », lance fièrement Didier Herbillon. C’est en 2000 que la réhabilitation a démarré grâce à un montage financier original. « La restauration revenait à investir beaucoup d’argent public. Dans cette perspective, un partenariat public-privé a été mis sur pied, avec autour de la table, l’État, la région, l’Europe, la Caisse des dépôts et des banques privées qui ont, elles aussi, participé au capital. Pour boucler le budget de 13 millions d’euros, une SAS a été créée ainsi qu’une SCI loi Malraux. L’acquisition par des Sedanais et des Ardennais pour 300 000 € d’actions (100 € par action) a transformé cette opération en acte citoyen patrimonial. »

Aujourd’hui, le château compte un hôtel de luxe de 54 chambres alors que la SEM « Château et Compagnies » gère, en délégation de service public pour la ville, les autres centres de profits du château (bar, visites…). Les retombées pour la ville et ses habitants sont très concrètes. Le site attire chaque année 200 000 visiteurs, dont une clientèle d’affaires et de touristes à fort pouvoir d’achat qui séjournent dans l’hôtel du château. Les différentes activités ont permis de créer 40 emplois équivalents temps plein. De son côté, la ville y trouve une source de revenu, via les taxes qu’elle perçoit. « Sans compter que les Sedanais y gagnent la fierté d’habiter une ville dont le patrimoine séduit les touristes et dont la réhabilitation du château est citée en exemple comme une valorisation réussie du patrimoine », souligne le maire.

Quand l’urbanisme patrimonial redessine la ville

Le château fort a donné le la. De nombreux autres projets ont vu le jour. « Nous sommes en train de construire au bord du fleuve, au cœur du quartier culturel de la ville, un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP) dans le cadre de notre label Ville d’art et d’histoire, dont l’ouverture est prévue fin 2019. Montant du projet : un peu plus de 2 millions d’euros. Dans notre lancée, nous avons en projet, pour 2020, l’ouverture d’un musée d’art et d’histoire à équidistance du château et de la Meuse qui sont séparés par moins d’un kilomètre », explique le maire. L’objectif étant clairement d’irriguer le cœur de ville. « Car la ville est une et indivisible, à Sedan ; le projet de ville a permis de relier les quartiers entre eux. » Toutes ces initiatives portent déjà leurs fruits. Entre le printemps et l’automne 2017, quatorze commerces ont rouvert leurs portes et la société AFS, spécialisée dans la production d’outils pour l’industrie sidérurgique a posé ses valises. Sans compter, les artisans et les PME qui décrochent les appels d’offres…

Danièle Licata

Source : RCL

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum