La maîtrise des risques et la sécurité sanitaire au quotidien

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

La maîtrise des risques et la sécurité sanitaire au quotidien

Une prévention et une gestion des risques adaptées à votre établissement

Nous vous recommandons

Maîtrise des risques et de la qualité

Maîtrise des risques et de la qualité

Faire une recherche dans cette publication :

Contraception et rapport bénéfice/risque

L'implication de la femme et/ou du couple dans le choix d'une méthode de contraception est essentielle pour la réussite de celle-ci au-delà de son efficacité. La prescription de la méthode doit ainsi tenir compte des déterminants psychologiques, sociologiques et économiques, comme des motivations et du choix de la femme et du couple. Une consultation construite sur le modèle Bercer, défini par l'OMS, peut aider. Les enjeux des méthodes de contraception sont ainsi à la fois sociétale en raison des conséquences d'un échec, et de l'information avec analyse du rapport bénéfice/risque à la fois du point de vue du contexte médical et de la prévention de la transmission des infections sexuellement transmissibles.

I - Choix de la méthode de contraception

Le modèle Bercer

La Direction générale de la santé met en exergue dans son guide sur la contraception le modèle Bercer qui vise à aider la conception d'une consultation dans ce domaine. Dans ce modèle, le professionnel se présente, explique le déroulement de la consultation en assurant la confidentialité de l'entretien.

Il recueille les informations médicales nécessaires, ainsi que les informations psychosociales et culturelles, et informe de manière précise et personnalisée des méthodes qui peuvent être proposées.

Il rappelle à la consultante que le choix de la méthode lui appartient, après que sa situation personnelle, ses préférences, ainsi que les bénéfices et les risques des méthodes aient été discutés. Il la réoriente vers une autre méthode si celle qui est choisie n'est pas dénuée de risques.

Il explique les modalités d'utilisation de la méthode choisie de façon précise avec démonstration (association de la prise de pilule à un geste de routine, conduite à tenir en situations d'oubli, d'effets indésirables, etc.), ainsi que les modalités pratiques de recours à une contraception de rattrapage.

Il organise les visites de suivi pour évaluer l'adéquation de la méthode et son observance, apporter si besoin des compléments d'information et aider si nécessaire la consultante à choisir une autre méthode.

Il est rappelé que la première consultation au cours de laquelle la contraception est abordée doit être une consultation spécifiquement dédiée à cette question.

À consulter
  • Ministère de la Santé/DGS, « Contraception, pour une prescription adaptée », mars 2005 à consulter sur le site ...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.

l'essayer, c'est l'adopter

Sécurité sanitaire

Une prévention et une gestion des risques adaptées à votre établissement


Essai 5 jours