Augmentation des salaires des fonctionnaires de catégorie C aux 1er janvier 2014 et 2015

Statut

Au 1er janvier 2014, tous les fonctionnaires de catégorie C devraient bénéficier d’une revalorisation de leur net à payer de 20 à 40 euros par mois.

Le 7 février, Mme Lebranchu avait annoncé que le point d’indice, qui sert de base au calcul des salaires des plus de 5 millions d’agents, resterait gelé en 2013 (elle a depuis indiqué qu’il n’était pas question pour l’heure d’un dégel en 2014). Dans le même temps, elle avait annoncé qu’elle proposerait des mesures en faveur des agents de catégorie C, applicables au 1er janvier 2014.

Lors d’une réunion avec les syndicats, mardi 23 juillet, le gouvernement a proposé une nouvelle grille salariale aux organisations syndicales, avec un effort particulièrement marqué en direction des agents les moins bien rémunérés de la catégorie C. Les partenaires sociaux ont rejeté cette proposition exprimant leur désaccord sur l’attribution de 5 à 7 points d’indice majoré en moyenne en plus aux agents de catégorie C : le reclassement des agents intervenant sur des échelons inférieurs à ceux dont ils bénéficient actuellement. Les décisions sur les modalités de la revalorisation seront définitivement prises en septembre, a indiqué vendredi 26 juillet le gouvernement. Une nouvelle hausse indiciaire de cinq points devrait également intervenir au 1er janvier 2015.

La fonction publique compte trois catégories d’agents, A, B et C. Cette dernière catégorie, au sein de laquelle « plus d’un million de fonctionnaires ont aujourd’hui un traitement proche du salaire minimum », selon le gouvernement, constitue 47 % des agents, selon les dernières données disponibles. Dans la fonction publique territoriale, 75,9 % des agents sont dans cette catégorie, tandis qu’ils sont 49,5 % dans l’hospitalière et 22,9 % dans la fonction publique d’État.

Que vous ayez ponctuellement besoin de valider un point réglementaire par un écrit, ou que vous souhaitiez pouvoir disposer d’une assistance juridique régulière, vous trouverez la formule qui vous convient.

Découvrir

L'analyse des spécialistes

  • Le devenir des directeurs généraux des EPCI fusionnés Statut

    Le devenir des directeurs généraux des EPCI fusionnés : l’article 35 VII de la loi NOTRe

    15/07/15

    À l'instar des directeurs généraux des régions fusionnées, l'article 35 VII du projet de loi NOTRe, maintient en fonction les directeurs généraux d'EPCI fusionnés pendant 6 mois, sans leur garantir une indemnisation spécifique.

  • Indications géographiques : un pas de plus vers le « Made in France » ? Communication

    Indications géographiques : un pas de plus vers le « Made in France » ?

    06/07/15

    La porcelaine de Limoges, la dentelle de Calais, la faïence de Moustiers, la soierie de Touraine sont tant de savoir-faire auxquels la France est attachée. Soucieuse de préserver son patrimoine, elle innove une nouvelle fois en proposant un label inédit : l'IGPIA ou Indication Géographique protégeant les Produits Industriels et Artisanaux.

  • Réforme territoriale : allons-nous vers la disparition des communes ? Administration

    Réforme territoriale : allons-nous vers la disparition des communes ?

    30/06/15

    Suite à la réécriture par le Sénat du projet de loi NOTRe sur les compétences des collectivités, le 2 juin dernier, doit-on toujours craindre à terme une disparition des communes ? Quel avenir pour les communes dans le cadre du projet de loi NOTRe  ? Donatien de Bailliencourt, Avocat Counsel au sein du cabinet Granrut, nous éclaire.

  • Tous les articles juridiques