Claudy Lebreton : le vote des Alsaciens prouve « l’attachement » aux départements

Administration

Le président de l’Assemblée des départements de France (ADF) Claudy Lebreton a estimé lundi 8 avril que le rejet par les Alsaciens du projet de fusion de leurs collectivités départementales et régionale prouvait « l’attachement des Français à leur département ».

« On aurait grand tort de sous-estimer l’attachement des Français à leurs départements, de même que l’identité forte et durable de ces mêmes départements. C’est la première leçon que l’on peut tirer des résultats du référendum, organisé le 7 avril, sur le projet de fusion de la région Alsace avec les deux départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin », a-t-il réagi dans un communiqué.

Claudy Lebreton a également salué la « lucidité » des électeurs alsaciens. « Ils ont indiqué qu’à leurs yeux la fusion proposée n’était pas la manière la plus indiscutable de faire des économies tout en améliorant l’efficacité des collectivités concernées. En aboutissant à une recentralisation, elle comportait effectivement un risque de complexification des structures », a-t-il analysé.

« Pour l’assemblée des départements de France, la nécessaire amélioration de l’efficacité des services publics doit davantage être obtenue en encourageant la mutualisation des politiques et des moyens entre collectivités », a-t-il poursuivi.

« Contrairement à certaines idées reçues, les départements, plus particulièrement en charge des solidarités et de la proximité, sont en phase avec les attentes de leurs administrés, ce qui, en démocratie, est encore la forme la plus avérée de modernité », a aussi souligné le président PS du conseil général des Côtes d’Armor.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum