La région Île-de-France veut devenir première « Smart région » d’Europe

Administration

Rendre les lycées 100 % numériques, développer l’open-data, promouvoir les espaces de travail collaboratifs et le télétravail, déployer le numérique dans les transports en commun, la région Île-de-France a l’ambition de devenir « la première Smart région d’Europe », a-t-on appris jeudi 9 juin auprès du conseil régional.

Le sujet sera à l’ordre du jour de la prochaine session plénière du conseil régional d’Île-de-France présidée par Valérie Pécresse (Les Républicains).

Pour offrir aux Franciliens « plus de transparence sur les données régionales » et rendre l’administration « plus efficiente », la majorité (LR-UDI-Modem) de la région souhaite ainsi « appliquer l’open data par défaut » au plus tard au 1er janvier 2018, c’est-à-dire en mettant automatiquement toutes les données (budget, subventions, ressources humaines, etc.) en open-data « sauf exception pour certaines données confidentielles ».

En matière de transport en commun, la région prévoit de permettre à terme aux usagers d’utiliser leur smartphone à la place de leur titre de transport (« smart Navigo »), de profiter de l’open data pour connaître le trafic en temps réel ou tout simplement de se connecter à internet via la 4G ou le wifi dans les transports. Le syndicat des transports d’Île-de-France (Stif) a d’ailleurs voté la semaine dernière pour cela un plan de développement du numérique dans le réseau francilien.

Enfin, pour « désengorger les transports » et « améliorer la qualité de vie des Franciliens », la région prévoit de développer « un réseau régional de 1 000 tiers-lieux » (espaces de travail collaboratif pour travailler à distance de son lieu de travail habituel) à l’horizon 2021, et notamment de doubler leur nombre en milieu rural d’ici 2016 (soit la création de 50 tiers-lieux en zone rurale en un an, pour 2,5 millions d’euros).

Elle envisage de créer à terme ces espaces de télétravail dans les lycées, les CFA, les universités, les bibliothèques, les maisons de l’emploi, etc…

Tous les jours, 1 million d’actifs franciliens de la grande couronne rejoignent Paris et la petite couronne en transport en commun et en voiture.

La région prévoit également de raccorder l’ensemble des lycées franciliens au très haut débit d’ici 2020 et de déployer le wifi dans tous les établissements, tout en conservant « des zones blanches » préservées. Une expérimentation sera menée dès 2017 avec 8 lycées, notamment pour voir comment développer de nouveaux usages pédagogiques.

Enfin, la région veut développer un dispositif d’aide financière (Innov’up) en faveur des projets d’innovation des entreprises franciliennes.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2016

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum