Collectivités et réseaux sociaux

Communication

Une étude de Voirin consultants présente le rapport qu’entretiennent les collectivités avec les réseaux sociaux.

Réalisée au printemps 2011, cette étude portant sur une soixantaine de collectivités se penche sur leur « niveau de maturité » quant aux « médias sociaux ».

Globalement, le cabinet tire un bilan mitigé de cette étude, affirmant que « 50 % des collectivités interrogées ont déjà intégré les médias sociaux dans leur stratégie de communication externe ». Voirin consultants s’interroge cependant sur les raisons pour lesquelles la moitié des collectivités n’ont pas passé le cap.

« Frilosité, manque de ressources ou vraie stratégie ? ». La question est posée d’autant plus que, comme le rappelle le cabinet, être absent du web comporte le risque de laisser les autres déterminer la « e-reputation » de la structure.

À l’opposé, Voirin consultants précise que certaines collectivités ont véritablement pris en main leur communication online, citant l’exemple de Rennes et sa métropole, associées à une agence de communication spécialisée en e-reputation. D’après le cabinet, cette démarche permet une meilleure prise en compte des avis des internautes quant aux décisions prises par ces collectivités.
 

« 95 % des collectivités présentes sur les réseaux sociaux sont présents sur Facebook »

Le réseau social le plus populaire l’est aussi auprès des collectivités, puisqu’il réunit la quasi-totalité de celles présentes sur le web. 40 % ayant aussi un compte Twitter. « Viennent ensuite les médias sociaux spécialisés dans le partage de photos et vidéos, soit Flick’r, Dailymotion et Youtube ».

Coté contenu, l’essentiel de la communication des collectivités sur les médias sociaux consistent en vidéos, photos ou informations évènementielles. L’objectif est généralement de toucher un public plus jeune peu enclin à visiter les sites institutionnels. « 25 % des répondants possédant un compte Facebook ont décidé d’y publier des contenus issus du site institutionnel », en plus de contenus exclusifs.

Voirin consultants constatent cependant que les collectivités ne profitent pas de l’ensemble des possibilités offertes par les réseaux sociaux. Ainsi « 70 % des répondants déclarent ne pas interagir avec les membres de leurs réseaux ». Les collectivités partagent donc en général du contenu, mais cette communication se fait à sens unique, sans réel échange ou collaboration avec leurs « followers ».
 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum