Les grandes villes communiquent davantage sur les réseaux sociaux

Communication

Facebook et Twitter représentent des vecteurs de communication pour les communes. Un baromètre mensuel étudie l’évolution des comptes des grandes villes, départements et régions sur ces sites.

Les grandes villes (celles de plus de 86 000 habitants ont été étudiées) intègrent de plus en plus les réseaux sociaux dans leur stratégie de communication, selon le baromètre mensuel « Collectivités territoriales et réseaux sociaux », publié par l’Institut Edgar Quinet en mai 2013.

L’institut mesure, chaque mois, en partenariat avec l’agence « Les Argonautes », la présence des collectivités territoriales françaises sur Twitter et Facebook et l’activité effective de leurs comptes. Les résultats sont ensuite publiés sous forme d’infographie.

En dehors de Paris, Grenoble est la plus suivie sur Facebook, où elle compte près de 73 000 « fans ». Avec, respectivement, quelque 24 000 et 23 000 « fans », se trouvent ensuite Clermont-Ferrand et Bordeaux. Besançon, Strasbourg, Saint-Étienne, Toulouse et Nanterre font aussi partie des grandes villes présentes sur Facebook.

Nanterre (+ 35 %) et Bordeaux (+ 10,6 %) font preuve d’un renforcement important de leur activité sur le réseau social. En mai 2013, l’Institut Edgar Quinet note une forte progression des usages « évolués » de Facebook, qui concernent désormais la moitié des villes (contre 30 % en avril) ; ce qui signifie que ces villes proposent de nombreuses animations (jeux, concours, sondages…) et établissent une forte interactivité avec leurs « fans ». À noter que la ville et la communauté urbaine de Strasbourg ont déployé des comptes uniques sur les deux réseaux sociaux.
 

Champagne-Ardenne, directement en sixième position

Paris, Bordeaux (28 500 abonnés), Toulouse (25 500 abonnés), Nantes et Strasbourg sont les grandes villes qui communiquent le plus par l’intermédiaire de Twitter. Toutes sont en progression de près de 6 % par rapport au mois précédent.

En ce qui concerne les départements, le Bas-Rhin, la Haute-Savoie et le Var sont les plus présents sur Facebook. Le Rhône, la Loire-Atlantique, la Seine-Maritime, ainsi que le Bas-Rhin et le Val-de-Marne possèdent des comptes Twitter. Les départements accroissent régulièrement leur activité sur les deux réseaux : progression de 5,8 % pour Facebook et de 7,8 % sur Twitter en un mois. Les usages « évolués sont là aussi en augmentation : ils ont doublé entre avril et mai, passant de 7 à 14 %.

Quant aux régions, c’est la Picardie, l’Auvergne et l’Aquitaine qui se détachent sur Facebook, tandis que la Bretagne, l’Auvergne et l’Île-de-France sont en tête sur Twitter. Champagne-Ardenne, absente du classement d’avril, est entrée directement en sixième position au mois de mai.

Marie Gasnier
 

Pour aller plus loin :

Baromètre mensuel « Collectivités territoriales et réseaux sociaux », publié par l’Institut Edgar Quinet, mai 2013

 

Weka vous propose de découvrir :

 

Livre blanc

Utiliser les réseaux sociaux dans sa communication

Téléchargez

Les réseaux sociaux nécessitent une stratégie de communication particulière. Ils peuvent toucher un public plus jeune et informer des personnes qui ne lisent pas forcément la presse locale. Ils donnent l’occasion de ne pas se limiter à l’information institutionnelle mais de relayer également des contenus diffusés par les habitants eux-mêmes.

Comment définir l’usage que l’on veut faire de Facebook ? Comment se créer une place dans le réseau ? Comment assurer une veille ?

Découvrez les réponses à ces questions en téléchargeant gratuitement la fiche « Utiliser les réseaux sociaux dans sa communication ».

Cet extrait du service documentaire Réussir sa communication locale vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum