Culture : les budgets moyens des collectivités sont en baisse

Communication

Depuis une dizaine d’années, l’effort financier des collectivités en matière de culture diminue, malgré quelques exceptions. Selon l’Observatoire des politiques culturelles, la coopération entre l’État et les collectivités permettrait d’amorcer une reprise des politiques culturelles.

Entre 2015 et 2016, les collectivités ont globalement réduit leur budget de fonctionnement consacré à la culture. Une note de conjoncture de l’Observatoire des politiques culturelles* montre en effet une baisse de 4 % pour les régions, 5 % pour les départements et 7 % pour les villes de plus de 100 000 habitants – dont certaines toutefois ont transféré la compétence culture à leur EPCI. Six collectivités sur dix auraient baissé leurs dépenses de fonctionnement culturelles, et trois sur dix les auraient augmentées. Une analyse plus fine montre une évolution différente selon les collectivités, certaines ayant stabilisé leur effort en faveur de la culture, d’autres l’ayant diminué ou, beaucoup plus rarement, augmenté. L’Observatoire de citer également l’exemple atypique d’un département qui, ayant taillé d’environ 35 % dans son budget culture depuis 2009, l’a augmenté de 12 % pour 2016.

Le spectacle vivant et la création artistique, ainsi que les festivals et événements culturels, sont les plus impactés par la contraction des budgets. Les arts plastiques/visuels et l’éducation artistique et culturelle connaissent, eux aussi, des restrictions budgétaires importantes. Les musées et le patrimoine ont, à l’inverse, des budgets en hausse dans un peu plus d’un quart des collectivités.

Dans les grandes villes, les bibliothèques et le soutien aux associations souffrent aussi des coupes budgétaires. En revanche, la moitié des régions continuent à soutenir les organismes culturels, et autant les accroissent. Entre 38 et 48 % des collectivités étudiées maintiennent un effort stable dans la plupart des grands domaines d’intervention culturelle.

« Cette évolution à la baisse s’est fait sentir dès 2008-2009 dans un nombre croissant de départements », précise l’Observatoire. Sur le plan structurel, la baisse des dotations de l’État explique bien sûr cette dynamique plutôt négative, qui semble se poursuivre pour 2017. Mais, en outre, certaines collectivités n’auraient plus aujourd’hui la même ambition politique en matière culturelle qu’auparavant. L’Observatoire constate que pour progresser, les politiques culturelles doivent répondre à une ambition partagée entre l’État et les collectivités territoriales, mais aussi entre les pouvoirs locaux eux-mêmes. Ce renforcement des coopérations serait apte à redonner un élan à la culture dans les territoires. Le ministère de la Culture, qui avait diminué son budget d’environ 6 % entre 2012 et 2014 l’a du reste rétabli depuis deux ans.

Habituellement publiée tous les quatre ans, la note de conjoncture sera désormais reconduite chaque année sur une base d’étude progressivement élargie. Les grandes tendances des dépenses culturelles des collectivités pourront ainsi être suivies en temps réel.

Marie Gasnier

 

*Source : Note de conjoncture sur les dépenses culturelles des collectivités territoriales (2015-2017), enquête conduite par l’Observatoire des politiques culturelles avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum