Grand Chalon : un magazine en réalité augmentée

Communication

En s’appuyant sur une technologie moderne, la collectivité apporte des contenus interactifs dans son magazine. Elle s’offre ainsi une image moderne tout en faisant travailler une start-up implantée sur le territoire.

Malgré la baisse du budget communication décidée en début de mandat, qui a imposé le passage d’une publication mensuelle à un format trimestriel, le Grand Chalon (Saône-et-Loire, 51 communes, 127 000 habitants) a su donner une nouvelle dimension à son magazine, en proposant désormais des contenus enrichis. Grâce à la réalité augmentée, technologie qui permet d’incruster des images virtuelles dans le réel, certaines pages donnent accès à des informations numériques complémentaires : vidéos, bâtiments 3D, liens vers des sites internet… En faisant le lien avec les supports numériques, cela permet de dépasser les limites du papier, statique. La collectivité a, non seulement, transformé la contrainte budgétaire en atout, mais elle a tenté aussi de renouveler son lectorat, plutôt vieillissant, en ciblant les moins de quarante ans qui s’intéressaient peu au magazine.

L’accès à la 3D est important pour découvrir des grands projets d’aménagement, souvent difficiles à appréhender pour les habitants lorsque la physionomie du quartier change beaucoup. Le lecteur peut ainsi découvrir la future cité du numérique et tourner virtuellement autour du bâtiment. L’application permet aussi, par exemple, de se mesurer aux joueurs de l’équipe de basket l’Élan Chalon, d’écouter l’interview de leur entraîneur ou de découvrir le film de La Chalonnaise, une grande course qui mobilise plusieurs milliers de personnes chaque année contre le cancer du sein.

Après avoir téléchargé gratuitement une application en scannant un QR code, le lecteur est invité à viser le pictogramme figurant sur certaines pages avec l’appareil photo de son smartphone. Il est alors dirigé vers des informations supplémentaires qui agrémentent le magazine. L’application est compatible avec les iPhone à partir du 6S et les iPad au-delà de la 5e génération ainsi qu’avec les smartphones Android supérieurs à la version 7.

L’application a été conçue par la start-up Foxar, hébergée par la pépinière d’entreprise Nicéphore Cité, pour un faible coût : 6 000 euros comprenant la création et la maintenance. En fonction de la complexité des contenus enrichis, le Grand Chalon débourse ensuite entre 2 000 et 3 000 euros par numéro. En outre, la solution a été conçue pour évoluer et la collectivité pourra l’utiliser également sur d’autres médias : affiches des abribus, flyers…

Le magazine du Grand Chalon était nominé dans la catégorie « communication citoyenne et institutionnelle » des trophées remis lors du 24e festival Fimbacte, début octobre.

Martine Courgnaud – Del Ry

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum