Une fête de la musique en mode mineur avec le protocole sanitaire

Communication

Spectacles uniquement assis, interdiction des « concerts impromptus » dans la rue ou dans les bars-restaurants, pass sanitaire exigé dans les lieux accueillant plus de 1 000 personnes : le ministère de la Culture a publié mardi 8 juin 2021 le protocole sanitaire en vigueur pour la fête de la Musique.

L’édition 2021 sera « particulièrement complexe à organiser » car elle devra « être adaptée à la situation sanitaire actuelle » pour garantir « la sécurité de toutes et de tous, tout en s’inscrivant dans la démarche de reprise des activités culturelles », explique le ministère de la Culture.

Par conséquent, « aucune dérogation ou tolérance n’est prévue le soir du 21 juin « sur l’heure de couvre-feu fixée à 23 heures.

« Les concerts impromptus des musiciens, notamment amateurs sur la voie publique ne seront pas autorisés afin de ne pas créer de rassemblements », précise le document.

Pour la même raison et comme l’an dernier, les concerts ne seront pas non plus autorisés dans les bars et restaurants, et « consigne sera passée aux préfets pour les interdire par arrêté ».

Les risques de contamination sont accrus en intérieur avec les chants, « instrument à vent, consommation en intérieur sans masque » et le « risque de ne pas respecter les gestes barrières dans une ambiance » festive, relève le ministère.

« Seule les configurations assises seront autorisées, afin de faciliter la gestion de flux et éviter regroupements et attroupements qui seront encore, à cette époque, interdits ».

Les établissements accueillant du public, en salle comme en plein air, devront appliquer une jauge à 65 % et ne pourront pas recevoir plus de 5 000 personnes.

Le pass sanitaire « sera exigé » pour tout établissement accueillant plus de 1 000 spectateurs, est-il aussi indiqué dans le document.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2021

Posté le par

Recommander cet article