15e Conférence bretonne de l’énergie

Développement durable

La lutte contre le changement climatique passe par les territoires : État et région les accompagnent pour la transition énergétique en Bretagne.

Cet article fait partie du dossier :

La Loi de transition énergétique Voir le dossier

Le préfet de région, Patrick Strzoda, et le président du conseil régional, Pierrick Massiot, ont réuni, le mercredi 21 octobre, la 15e Conférence bretonne de l’énergie. Au programme des échanges : la transition énergétique et la préparation de la Conférence mondiale sur le climat à Paris en décembre.

Suite à la promulgation de la loi de transition énergétique à la fin de l’été, la 15e Conférence bretonne de l’énergie a été l’occasion de rappeler les grands principes de la loi et de faire le point sur les actions engagées dans le cadre du Pacte électrique breton. Elles sont menées sur tous les territoires, par des acteurs privés et publics qui se mobilisent en déployant des projets et en expérimentant de nouvelles manières de faire. Qu’il s’agisse de rénovation énergétique des bâtiments, de déploiement des énergies renouvelables, de sécurisation des approvisionnements, les actions se multiplient en Bretagne.

Pour estimer le chemin parcouru, RTE a présenté le bilan électrique de l’année 2014 : la Bretagne a produit 13 % de ses besoins en électricité en 2014, contre 8 % lors de la signature du Pacte électrique breton, fin 2010. La majorité de sa production électrique d’origine renouvelable est assurée par les parcs éoliens répartis sur l’ensemble de son territoire. Avec 826 MW d’éoliennes raccordées en décembre 2014, la Bretagne se place au 3e rang français.

De nouvelles opportunités ouvertes par la loi de transition énergétique ont également été identifiées pour ouvrir de futurs chantiers : création d’un schéma régional de la biomasse pour développer l’économie circulaire, prise de participation des collectivités et des citoyens dans des projets d’énergie renouvelable, ou encore développement des réseaux électriques intelligents. Sur ce dernier point, les régions Bretagne et Pays de la Loire ont présenté le projet SMILE pour le déploiement d’une filière industrielle des réseaux intelligents sur les deux régions. 86 entreprises sont d’ores et déjà mobilisées.

Le second temps de la réunion a été consacré à la préparation de la COP21 et à la mobilisation de la Bretagne dans le cadre de cet événement international.

Pour sensibiliser aux enjeux climatiques, il faut d’abord connaître et comprendre. Le GIP Bretagne environnement a ainsi présenté aux membres de la CBE une publication sur le changement climatique en Bretagne : ses causes, ses impacts et les réponses à apporter. Il faut également mobiliser et montrer ce qui fonctionne, ce à quoi s’est attelée l’association IVINE en organisant le festival La Pluie et le Beau Temps à Rennes dont elle a fait un retour.

Atténuer le changement climatique relève, enfin et surtout, de choix de société. Le Ceser a lancé le débat en présentant son étude prospective adoptée en septembre et intitulée « Climat, énergie et société en 2050 ».

Le préfet de région et le président de la région ont invité à la poursuite de la mobilisation et donné rendez-vous courant 2016 aux membres de la CBE pour renforcer la stratégie régionale de transition énergétique pour la Bretagne.

L’ensemble des présentations est disponible sur www.plan-eco-energie-bretagne.fr.

 

Source : Le site de la Région Bretagne

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum