Pays de Lunel : la télé-réalité pour sensibiliser au tri

Développement durable

Lunel sensibilise les habitants au tri par une série de télé-réalité qui met en scène des familles locales volontaires. Diffusée sur les réseaux sociaux, elle sera réutilisée pour des débats publics.

Des habitants qui donnent l’exemple aux autres habitants pour les inciter à diminuer les déchets… Et leur montrent comment faire dans des émissions de télé-réalité, postées chaque semaine pendant trois mois sur les réseaux sociaux. C’est la communication originale choisie par la communauté de communes du pays de Lunel1 (15 communes, 48 000 habitants), qui s’est engagée à réduire de 25 kg par an et par personne en cinq ans le volume de ses déchets, dans une convention signée avec l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) en 2012.

La convention prévoit que la collectivité entreprenne des actions de sensibilisation et de communication pour réduire les déchets produits sur son territoire. L’Ademe finance également un poste de chargé de mission pour suivre les actions du pays, à hauteur de 60 000 euros.

Des volontaires motivés

Une étude préalable auprès de 400 foyers a montré l’étendue des connaissance du sujet par les habitants, leurs habitudes de tri et les gestes auxquels ils seraient prêts pour limiter leurs déchets.

À l’issue de ce sondage, effectué par un cabinet spécialisé, une vingtaine de familles ont accepté de témoigner et quatre ont été choisies pour participer à une série de télé-réalité où ils expriment leurs doutes et leurs questions, font part de leurs progrès…

Le recrutement des volontaires a été très facile et ils se sont montrés motivés pendant tout le projet, faisant preuve d’humour. Chaque vendredi, pendant trois mois, l’émission a été diffusée sur les réseaux sociaux afin d’inciter les citoyens du pays à commenter les épisodes.

Dans les premiers épisodes, les foyers font le bilan de leurs mauvaises habitudes, prennent conscience des progrès envisageables et des difficultés. Ainsi, une famille nombreuse (sept personnes et des animaux) ne trouve pas de solution pour diminuer son « bac jaune ». Une autre essaye le compostage. Les épisodes suivants sont dédiés aux premiers résultats, puis au bilan et à l’échange d’idées.

Susciter des réactions sur les réseaux sociaux est difficile

La communauté de communes a diffusé la bande-annonce sur son site internet, sur Facebook, Youtube et Dailymotion. Elle a également envoyé un « emailing » à 4 000 adresses, publié un article dans son journal et averti la presse par plusieurs communiqués. De nombreux habitants ont regardé un ou plusieurs épisodes ; en revanche, susciter des réactions sur les réseaux sociaux représente la plus grande difficulté, le thème des déchets étant peu porteur.

Selon la collectivité, maintenir la fréquentation et animer le réseau social demandent beaucoup de temps. Les personnes filmées n’étaient pas toujours disponibles, or il fallait tenir le timing d’un épisode par semaine… Toutes les familles témoins ont réduit leurs déchets de 30 % en moyenne, tous types de déchets confondus, soit bien au-delà de l’objectif de l’Ademe.

Un web-documentaire de 26′, reprenant les émissions, sera par la suite diffusé lors des séances publiques de sensibilisation. Le pays de Lunel a participé aux sélections régionales des labels « Territoire innovant » 2013 des Interconnectés, qui seront remis à Lyon en décembre.

Martine Courgnaud – Del Ry

La bande-annonce de la Websérie « Ça Déborde »

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum