Un investissement de 190 millions pour généraliser le tri des emballages plastiques

Développement durable

L’organisme de collecte des déchets d’emballages ménagers Citeo a annoncé mardi 30 octobre 2018 un programme d’investissement de 190 millions d’euros pour améliorer le tri des déchets et aboutir, à terme, au recyclage de la totalité des emballages plastiques.

Citeo organise une nouvelle phase de déploiement de « l’extension des consignes de tri », c’est-à-dire la possibilité pour les habitants d’une collectivité territoriale de trier 100 % des emballages plastique, selon un communiqué de Citeo. Concrètement dans ces zones, il sera possible de jeter tous les déchets en plastique dans la poubelle de recyclage, y compris les pots de yaourt, barquettes alimentaires et films.

Aujourd’hui, il est possible de trier l’intégralité des emballages plastiques dans 160 collectivités locales, soit 15 millions d’habitants. Le programme de Citeo devrait permettre à 34 millions de Français, répartis dans 400 collectivités, de trier l’intégralité de leurs déchets d’ici fin 2019. L’objectif de tri de tous les emballages plastiques pour 100 % des Français devrait être atteint en 2022, en conformité avec l’échéance fixée à 2025 par le gouvernement.

D’ici fin 2019, Citeo prévoit d’accompagner 90 nouvelles collectivités territoriales dans l’amélioration de la collecte de proximité, l’harmonisation des collectes et la simplification du geste de tri à l’échelle départementale. L’organisme agréé par les pouvoirs publics lance un appel à projets pour la modernisation des centres de tri existant. Il veut par ailleurs renforcer la présence des containers de tri Trilib’ à Paris. Sur la période 2018-2022, l’investissement de 190 millions d’euros de Citeo pour la transformation des collectivités territoriales se répartit entre la filière emballages ménagers, à hauteur de 150 millions d’euros, et la filière papiers graphiques avec 40 millions d’euros.

En 2016, le taux de recyclage français était de 26 % pour l’ensemble des emballages plastiques sur plus d’un million de tonnes : 55 % pour les bouteilles, 1 % pour les pots et barquettes, et 1 % pour les films, selon les chiffres du Cotrep, un comité technique spécialisé dans l’étude des emballages.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum