Le ministère de l’Éducation nationale lance les “Territoires numériques éducatifs”

Éducation

Le projet « Territoires numériques éducatifs » est expérimenté dans les départements de l’Aisne et du Val-d’Oise.

Dans le cadre de sa stratégie pour le numérique éducatif, le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports lance, en cette rentrée 2020, les « Territoires numériques éducatifs ». « Un projet innovant et pragmatique », a déclaré le ministre, Jean-Michel Blanquer, fin septembre. Les deux premiers départements concernés, l’Aisne et le Val-d’Oise, sont ainsi « les pionniers d’un déploiement sur tout le territoire d’outils qui répondent aux besoins de tous ».

Le projet expérimenté dans l’Aisne et le Val-d’Oise poursuit plusieurs objectifs. Il s’agit de mettre en place deux démonstrateurs visant, à la fois, à mieux former les enseignants au numérique, à réduire la fracture numérique existant entre les élèves, à accompagner et à former les parents et, enfin, à permettre un accès facilité à des ressources pédagogiques de qualité. L’ambition de cette préfiguration est de tester le déploiement d’équipements numériques, de contenus pédagogiques et de dispositifs de formation des professeurs et des familles. « Cette approche systémique participe ainsi de la définition de nouvelles modalités d’enseignement autour des ressources numériques », précise le ministère.

Le projet « Territoires numériques éducatifs » est doté de 27,3 millions d’euros par le Programme d’investissements d’avenir (PIA). 2 millions d’euros sont notamment réservés aux deux départements expérimentateurs, afin de distribuer 1 000 kits « numériques » aux élèves, aux enseignants et aux établissements scolaires, de la primaire au lycée (225 dans l’Aisne, 775 dans le Val-d’Oise).

Ce projet repose sur huit mesures coordonnées, en faveur de l’enseignement public et de l’enseignement privé sous contrat :

  • Former tous les professeurs à l’hybridation de l’enseignement et des apprentissages ;
  • Former les parents volontaires aux enjeux du numérique éducatif ;
  • Mettre à disposition des professeurs un bouquet de services et de ressources en ligne via une plate-forme ;
  • Assurer un socle minimal d’équipement numérique pour les écoles élémentaires (2 700 classes). Coût : 9 millions d’euros ;
  • Équiper chaque classe (premier et second degrés) d’un kit d’enseignement hybride (15 000 classes) ;
  • Permettre l’équipement des élèves des classes élémentaires en état de fracture numérique sous forme de prêt (15 000 élèves). Coût : 6 millions d’euros ;
  • Équiper les nouveaux professeurs du premier et du second degré (1 000 nouveaux professeurs) ;
  • Évaluer le dispositif, en en mesurant la pertinence et l’efficience.

« Les « Territoires numériques éducatifs » nous ouvrent l’opportunité de bâtir un système éducatif en pointe, capable de répondre à ces deux ambitions indissociables que sont l’élévation générale du niveau et une plus grande justice sociale », se félicite le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, Jean-Michel Blanquer.

Posté le par

Recommander cet article