Publireportage

Logitech Scribe : une caméra pour filmer et partager le contenu d’un tableau blanc

Éducation

Alors que les outils numériques se multiplient, Logitech revient aux fondamentaux en lançant Logitech Scribe : une caméra dotée d’intelligence artificielle qui permet de partager l’image de son tableau blanc classique lors d’un cours en ligne, sans aucun problème de lisibilité.

Le 18 mai 2021, Logitech a lancé Logitech Scribe, un outil qui veut redonner une place au tableau blanc qui équipe la plupart des salles de classes, y compris dans le cadre d’un enseignement en ligne ou hybride. Concrètement, Logitech Scribe est une caméra que l’on fixe au-dessus du tableau, et qui le filme. Elle se branche à l’ordinateur à partir duquel se déroule la visioconférence, et l’enseignant peut alors utiliser sa caméra habituelle quand il parle, et basculer sur la caméra Logitech Scribe quand il souhaite faire une démonstration au tableau et partager son contenu aux participants en ligne.

Filmer un tableau blanc, un challenge technique

Si le principe paraît simple, c’est la qualité de lecture du tableau en vidéo qui rend cet outil spécial. Car la société Logitech est partie des problèmes concrets que l’on rencontre quand on essaye de filmer un tableau blanc avec une caméra classique : effet trapèze, reflets, traits invisibles, cadrage trop serré ou pas assez, professeur qui cache le contenu… Et pour y remédier, la société a mobilisé l’intelligence artificielle.

Ainsi, la caméra, placée juste au-dessus du tableau, détecte automatiquement sa surface et corrige l’effet trapèze. Elle agit aussi sur la lisibilité du contenu : « Le blanc va être très blanc, et les contrastes accentués », détaille Gonzalo Frasquet, ingénieur avant-vente à Logitech. Palliant ainsi des problèmes très concrets : « Cela permet aux participants à distance de voir ce qui est écrit au tableau, même quand on utilise des stylos clairs ou un peu usés par exemple ». Même esprit pour une autre fonctionnalité : la mise en transparence de l’intervenant pour toujours laisser le contenu visible. « Par exemple, un professeur de mathématiques qui veut parler d’une formule qu’il a écrite au tableau pourra la désigner avec son doigt. Mais il ne cachera pas la formule, et sera vu en second plan », explique Gonzalo Frasquet. Troisième technologie, la possibilité d’utiliser des contenus additionnels comme les post-it : là aussi, ils sont non seulement détectés, mais également rendus lisibles par un réglage automatique des contrastes. Au final, tous ces petits ajustements aboutissent à une lisibilité du tableau équivalente pour les apprenants en ligne et pour ceux en présentiel.

Adapter le numérique aux usages, et non l’inverse !

Un outil intelligent donc, mais qui se veut aussi très simple d’utilisation. En se basant sur le tableau blanc qui équipe déjà les salles, Logitech Scribe permet de reproduire en ligne l’enseignement tel qu’on le pratique en salle – et non de forcer les enseignants à adapter leurs méthodes à des contraintes techniques liées au numérique.

En terme de prise en main, Logitech Scribe s’inscrit dans la lignée des produits proposés par l’entreprise : « Avant de désigner des produits complexes, on part toujours de questions simples : par exemple, quand on rentre dans une salle, qu’est ce qu’on doit faire pour lancer une réunion en ligne ? À partir de ce parcours utilisateur, on créé un produit, plutôt que de créer un objet auquel l’utilisateur doit s’adapter. […] Dans notre recherche et développement, on garde toujours à l’esprit qu’un utilisateur final n’est pas une personne qui a un profil technique », raconte Gonzalo Frasquet.

Cette simplicité se retrouve donc dans le design et l’installation de Logitech Scribe, avec une caméra au style épuré qui s’installe avec quatre vis, se branche à une prise classique (qui peut être éloignée du tableau grâce à de grands câbles), puis se connecte, toujours en filaire, via une prise USB sur l’ordinateur de l’enseignant – comme une caméra classique. Pendant le cours, il lui suffit de basculer de sa caméra classique à celle du tableau, comme il le ferait pour partager son écran.

Refaire de la place au tableau blanc historique

Cet outil, développé depuis deux ans chez Logitech, trouve tout son sens avec la crise sanitaire. D’autant qu’il arrive au moment où la multiplication des outils numériques a aussi montré ses limites : « Il y a deux ans, notre constat était que des produits comme les tableaux blancs interactifs ou digitaux qui étaient dans les écoles ou les entreprises étaient peu utilisés. Ils sont remplis d’intelligence, mais sont aussi complexes à utiliser et à manipuler… On se rendait compte que, souvent, l’utilisateur avait en fait juste besoin de faire des schémas de temps en temps. Au final, il est inutile d’avoir autant de fonctionnalités, si l’on n’en utilise que 10 % », résume Gonzalo Frasquet.

C’est ainsi que l’entreprise a eu l’idée de renverser le paradigme et de « réanimer ce tableau blanc historique » pour le réutiliser dans un mode collaboratif, avec des outils de visioconférence – donnant aujourd’hui naissance à Logitech Scribe. Et permettant ainsi à ceux qui interviennent dans les classes en ligne ou hybrides, mais aussi dans les réunions ou encore dans les formations professionnelles, de renouer avec des méthodes traditionnelles, plus visuelles – qui ont largement fait leurs preuves pour l’apprentissage, la mémorisation et la synthèse d’informations.

Rédaction WEKA

Pour en savoir plus : Si vous souhaitez participer au webinar gratuit qui se tiendra le jeudi 1er juillet de 14h à 15h, rien de plus, simple, il suffit de vous inscrire sur ce lien : https://info.logitech.com/0621-scribe-webinar-fr-fr.html

Posté le par

Recommander cet article