Politique de la ville : la Cour des comptes réclame une meilleure coordination entre les partenaires

Éducation

La Cour des comptes a rendu public, le 17 juillet 2012, un rapport intitulé « La politique de la ville, une décennie de réformes ». Elle y a examiné le « système d’évaluation en continu » du dispositif Espoir banlieues.

Pas moins de 18 propositions sont formulées par la Cour des Comptes dans le rapport  La politique de la ville, une décennie de réformes  pour améliorer ce dispositif. L’institution plaide pour une meilleure coordination entre le ministère de l’Éducation nationale, l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) et le comité interministériel des Villes.

En ligne de mire : des informations concernant les élèves non partagées (entre rectorats et services académiques), un manque de données par domicile des élèves… Il est ainsi difficile voire impossible de disposer d’éléments pour mesurer l’impact des programmes de réussite éducative car les services chargés de la politique de la Ville ne disposent pas d’informations sur les élèves en fonction de leur origine géographique.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum