Un plafond d’emplois spécifique pour les assistants d’éducation ?

Éducation

C’est ce que réclame la Cour des comptes, pour la deuxième fois d’ailleurs, dans son rapport sur les résultats et la gestion budgétaire de l’État en 2012 publié le 28 mai dernier.

La Cour des comptes fait remarquer dans son rapport que les assistants d’éducation (AED) ne sont pas rémunérés sur des crédits de titre 2 et, par ailleurs, ne relèvent d’aucun plafond d’emploi. Ces dépenses de subvention versées aux EPLE pour leur rémunération relèvent des dépenses d’intervention (titre 6).

La Cour des comptes estime que les dépenses du ministère de l’Éducation nationale « sont pourtant loin d’être négligeables ». Aussi, recommande-t-elle d’instaurer « un plafond spécifique » pour les emplois d’assistants d’éducation.

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum