Une cartographie de l’école qui pointe les disparités territoriales

Éducation

Dans l’ouvrage « Géographie de l’École », le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports décrit le système scolaire en mettant en lumière les disparités territoriales.

Où sont scolarisés les élèves ? La taille des classes dans les écoles varie-t-elle sur le territoire ? Où l’enseignement privé est-il le moins implanté ? Quelles sont les différences sur le territoire en matière de maîtrise des compétences en français et en mathématiques ? L’espérance d’obtenir le baccalauréat est-elle la même dans toutes les académies ? Édité par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, l’ouvrage « Géographie de l’École 2021 » entend répondre à ces questions et décrit le système d’éducation et de formation en mettant en lumière les disparités territoriales. Ses 36 fiches thématiques apportent une variété d’informations, sous forme d’indicateurs cartographiés et de courtes analyses.

En variant les types de représentations et les échelles d’observation, en étudiant les évolutions d’un ensemble d’indicateurs, l’ouvrage a pour objectif de donner des clés de réflexion aux acteurs de l’éducation et de la formation ou de les guider dans la réalisation de diagnostics territoriaux. « La « Géographie de l’École » permet à chaque lecteur d’appréhender tous les enjeux et tous les paramètres éducatifs à travers une approche cartographique précise et un ensemble de données impressionnant. Elle est ainsi devenue un ouvrage de référence, indispensable aux acteurs de l’école pour objectiver et mesurer les inégalités sociales, économiques ou territoriales, pour être en capacité in fine d’y répondre », explique Jean-Michel Blanquer.

La « Géographie de l’École 2021 » comprend quatre parties.

L’environnement social, économique et familial

  • La répartition des élèves par profil de territoire
  • La démographie des 0 à 25 ans
  • Le milieu social et le niveau de diplôme des parents
  • L’environnement familial des enfants de 0 à 17 ans
  • Le niveau de vie et la pauvreté des familles avec enfants

Le contexte scolaire

  • La scolarisation dans le premier degré
  • La scolarisation au collège
  • La scolarisation en voie générale et technologique au lycée
  • La scolarisation en voie professionnelle au lycée
  • Les élèves de l’enseignement privé sous contrat
  • La scolarisation dans l’enseignement supérieur
  • La scolarisation dans l’enseignement supérieur par type de formation
  • Les conditions d’accueils des collégiens et lycéens dans les internats
  • L’école inclusive
  • L’éducation prioritaire
  • Les conditions d’accueil dans le premier degré
  • Les conditions d’accueil dans le second degré
  • L’équipement numérique dans les écoles et les établissements publics

Les moyens et les ressources humaines

  • La dépense d’éducation par élève par l’État
  • Les dépenses d’éducation des départements par collégien et des régions par lycéen et apprenti
  • Les enseignants du premier degré
  • Les enseignants du second degré
  • La mobilité géographique des enseignants
  • Les personnels aux missions d’accompagnement et de prévention auprès des élèves

Les parcours scolaires et les résultats

  • Début de CP : les évaluations nationales Repères
  • Début de sixième : l’évaluation en français et en mathématiques
  • Début de seconde : les compétences en français et en mathématiques
  • Les inégalités sociales de compétences
  • L’orientation en fin de troisième
  • La réussite aux examens
  • L’espérance d’obtenir le baccalauréat pour un élève de sixième
  • Les jeunes en difficulté de lecture : focus sur la génération de jeunes nés en 1999
  • Les poursuites d’études des nouveaux bacheliers dans l’enseignement supérieur
  • L’insertion professionnelle des sortants de lycée professionnel six mois après leur sortie
  • L’insertion professionnelle des sortants d’apprentissage six mois après leur sortie
  • Les jeunes sans diplôme

L’ouvrage se referme sur un dossier intitulé « Les inégalités territoriales en matière de résultats et de parcours scolaires ».

En matière de caractéristiques sociales, de réussite et de parcours scolaire, les disparités territoriales en France sont particulièrement marquées, rappelle son auteur Fabrice Murat, expert à la DEPP. Afin de mesurer ces écarts, l’utilisation d’un maillage fin, celui des cantons, permet d’opérer des comparaisons pertinentes entre territoires et de caractériser les facteurs qui doivent être pris en compte pour mieux comprendre ces inégalités.

« Ainsi, la réussite scolaire d’un canton est imparfaitement liée à son niveau social », révèle Fabrice Murat. L’ouest de la France ressort de façon plus positive, alors que le bassin méditerranéen est en sous-réussite scolaire. Selon le rédacteur du dossier, les écarts de parcours scolaire suivent encore une autre logique, où le type de territoire a une grande importance. De fait, l’orientation dans la voie générale et technologique est bien moins fréquente dans les zones rurales que dans les communes urbaines denses. Les situations varient également d’une région académique à une autre : en Bretagne et dans les pays de la Loire, par exemple, les communes urbaines denses présentent des caractéristiques sociales et scolaires très favorables ; dans les Hauts-de-France et la région Grand Est, ce sont les zones périphériques qui semblent les plus favorisées.

Toutes les données de l’ouvrage sont téléchargeables sous forme de fichiers à la maille d’analyse de l’indicateur : le département, le canton ou l’académie, selon leur pertinence. Les fichiers de données comportent également les données à des mailles d’analyses complémentaires : académie et région académique.

Posté le par

Recommander cet article