Cantonales 2011 : premier tour ce dimanche

Élus

La France est en campagne électorale pour le renouvellement de plus de 2 000 conseillers généraux issus d’autant de cantons. Malgré l’importance des compétences des départements pour la vie quotidienne, les électeurs ne semblent guère mobilisés. Ce vote sera d’ailleurs le dernier avant la création des futurs conseillers territoriaux en 2014.

Le savez-vous ?

La moitié des électeurs français sont appelés à voter ce dimanche 20 mars et, pour le second tour, le 27 mars prochain. La campagne électorale du premier tour de scrutin est ouverte depuis le 7 mars à zéro heure et s’achèvera, ce 19 mars à minuit. Le scrutin concerne le renouvellement, pour moitié, des membres des conseils généraux de tous les départements (à l’exception de celui de Paris où les attributions dévolues au conseil général sont exercées par le conseil de Paris) ainsi que Mayotte (en passe de devenir le 101e département français). Soit 2 026 sièges que se disputeront 10 361 candidats (dont moins d’un quart de femmes) pour la représentation de 2023 cantons renouvelés en 2004 – dont 85 en outre-mer – et de trois autres faisant l’objet d’une élection partielle (Strasbourg 9, Levallois-Perret nord et Sadat à Mayotte).

Ce sera d’ailleurs la dernière fois, que chaque canton du département élira un membre de l’assemblée délibérante du conseil général, pour trois ans. À partir de 2014, en application des dispositions de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales, 3 493 conseillers territoriaux seront élus au scrutin uninominal majoritaire à deux tours dans des cantons élargis. Ces conseillers territoriaux remplaceront à la fois au conseil général et au conseil régional de leur département les 6 000 élus territoriaux actuels et seront renouvelés intégralement tous les six ans.

À quoi servent donc les conseils généraux ?

L’action sociale constitue le bloc principal des compétences départementales. Elle représente environ 60 % des budgets départementaux. Les conseils généraux sont en charge de l’action en faveur des personnes âgées, des personnes handicapées ou de l’enfance, et de l’insertion des personnes en difficulté.

Le conseil général assure l’aménagement et l’entretien de la voirie départementale. Il peut participer également au financement de la voirie communale. Il s’occupe aussi de l’aménagement et de l’exploitation des ports départementaux de commerce et de pêche, de l’organisation des transports collectifs routiers de personnes et notamment du transport scolaire. Il aide les communes et les intercommunalités à investir et à s’équiper dans de nombreux domaines. Il assure la construction et l’entretien des collèges ainsi que certains de leurs équipements dont les salles informatiques et les bibliothèques de prêts. Il subventionne des activités culturelles et entretient des musées.

En matière de développement économique, le département peut, tout comme les communes et leurs groupements, participer au financement des aides aux entreprises, dans le cadre d’une convention passée avec la région.

Les conseils généraux ont enfin une mission de protection de l’environnement. Ils veillent notamment à la préservation des espaces verts, à la gestion de l’eau et des déchets. Ils ont également la responsabilité des itinéraires de promenades et de randonnées touristiques.

Malgré l’importance des compétences des conseils généraux, l’abstention menace. Pour la première fois depuis 1994, ces élections ne sont en effet couplées ni avec les municipales ni avec les régionales. Alors aux urnes citoyens !

Alan Kerhel

Pour en savoir plus :

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum