Menu actualité

Thématiques

Présidentielle 2022 : comment va se dérouler le vote ?

Publié le 7 avril 2022 à 16h48 - par

Alors que la France fait face à un rebond de l’épidémie de Covid-19, le ministère de l’Intérieur a publié le 25 mars 2022 deux textes destinés aux maires venant préciser les conditions d’organisation du scrutin de vote pour l’élection présidentielle qui a lieu ce dimanche 10 avril 2022.

Présidentielle 2022 : comment va se dérouler le vote ?

Le ministère a diffusé une instruction et un abbendum sur la situation sanitaire afin d’accompagner les mairies dans l’organisation de leur scrutin à la présidentielle. Le virus du Covid-19 circule toujours et après une brève accalmie, on note que le nombre de cas repart à la hausse. Le comité de liaison Covid-élection, présidé par Jean-Denis Combrexelle a convoqué les représentants des partis et les candidats à la présidentielle plusieurs fois déjà afin notamment de partager l’information sur la situation sanitaire, de répondre aux questions sur les mesures à appliquer et d’élaborer un protocole concernant l’organisation du scrutin.

Des recommandations mais pas d’obligation pour les électeurs

Afin d’éviter un brassage des électeurs qui pourraient être trop nombreux dans l’enceinte du bureau de vote, il est conseillé d’en maîtriser l’accès, d’en réguler la cadence et de mettre à la disposition des électeurs du gel hydro-alcoolique ou un point de lavage des mains en leur recommandant une désinfection des mains à l’entrée et une à la sortie.

Il ne peut être exigé des électeurs qu’ils présentent un passe sanitaire ou vaccinal, et des masques chirurgicaux gratuits seront disponibles sur place pour ceux qui désirent en porter un pour voter. Son port n’est pas obligatoire, cependant il est fortement conseillé pour les personnes âgées, immunodéprimées, malades chroniques ou fragiles, ainsi que pour leurs aidants ; les personnes symptomatiques ; les personnes contacts à risque ; et les cas confirmés jusqu’à 7 jours après leur sortie d’isolement. Une personne contaminée peut donc tout à fait aller voter sans porter de masque.

De plus, il n’est pas obligatoire mais il est grandement recommandé d’aérer dix minutes toutes les heures la salle où se déroulent les opérations électorales. Concernant le nettoyage, le texte du ministère conseille aux organisateurs de scrutin de nettoyer les bureaux de vote avant et après chaque tour en étant plus méticuleux pour les poignées de portes, les tables et les chaises et le matériel de vote en général : stylos, urnes, tables, isoloirs, etc. Mais plus encore, il serait prudent de nettoyer ce matériel au cours du scrutin, sans perturber les opérations de vote. Pour les bureaux dotés de machines à voter, le nettoyage de celles-ci est bien sûr recommandé avant et après les avoir utilisées.

Des règles impératives pour le personnel électoral

Le passe sanitaire ou vaccinal n’est pas exigé non plus pour les membres des bureaux de vote mais des autotests sont mis à leur disposition : leur réalisation relève de la responsabilité de celui ou celle qui s’y soumet et aucune vérification ne sera effectuée. En revanche, si l’un de ces tests s’avère positif, la personne porteuse du Covid est invitée à respecter le port du masque, à s’isoler immédiatement et à ne pas participer aux opérations électorales. Au moins quatre scrutateurs doivent participer au dépouillement, dans le cas où il en manquerait, il incombe aux membres du bureau de vote d’effectuer leur tâche.

Le président du bureau de vote, en vertu de ses pouvoirs de police de l’assemblée électorale, est décisionnaire quant aux flux d’électeurs assistant au dépouillement. Une rotation du public est possible, ainsi qu’une retranscription vidéo de l’action sur le site internet de la commune.

Le protocole précise que ces mesures pourront être modifiées si la situation sanitaire évolue.