Des emplois d’avenir à Roland Garros ?

Emploi

La Fédération française de tennis (FFT) s’engage à recruter 500 emplois d’avenir d’ici à 2014.

Alors que le tournoi de Roland Garros bat son plein, Valérie Fourneyron, ministre des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, et Jean Gachassin, président de la Fédération française de tennis (FFT), ont signé, le 3 juin, une convention-cadre portant création de 500 emplois d’avenir d’ici 2014. Après le football, l’équitation ou encore le handball, c’est donc « au tour du tennis de s’engager en faveur de l’emploi des jeunes », se félicite le ministère.

Ces emplois signés s’inscrivent dans le cadre de la convention établie entre le ministère et le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) en février dernier. « Je sais que le mouvement sportif se mobilise dans sa diversité et qu’il prend toute sa place dans cette lutte acharnée engagée par le gouvernement pour inverser la courbe du chômage. Le CNOSF s’est engagé très vite dans les emplois d’avenir, en signant en octobre un accord d’engagement visant à recruter 3 500 emplois d’avenir, un investissement au service d’une politique de développement du sport », a déclaré Valérie Fourneyron.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum