Former 30 000 chômeurs supplémentaires avant fin 2013

Emploi

Des « formations prioritaires pour l’emploi » seront mises en œuvre, dès septembre, pour former 30 000 demandeurs d’emploi supplémentaires d’ici à la fin de l’année.

L’État, les régions et les partenaires sociaux ont tenu, le 10 juillet, la première réunion de mobilisation pour l’emploi décidée lors de la grande Conférence sociale des 20 et 21 juin. À cette occasion, ils ont confirmé leur engagement à mettre en œuvre des « formations prioritaires pour l’emploi », dès le mois de septembre, pour permettre au moins 30 000 entrées en formation supplémentaires de demandeurs d’emploi d’ici la fin de l’année, dans des secteurs et des métiers qui offrent des opportunités d’emploi à court ou moyen terme, rapporte le ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Ces « formations prioritaires pour l’emploi » seront financées par :

– L’État, qui apporte 50 millions d’euros de financements nouveaux issus de son budget et des financements de l’ordre de 50 millions d’euros issus du Fonds social européen (FSE) ;

– Les partenaires sociaux, qui, avec l’appui du FSE, dégageront des moyens complémentaires permettant de financer 50 millions d’euros de formations supplémentaires dans le cadre de « préparations opérationnelles à l’emploi » (POE), en complément de 40 millions d’euros pour les formations des bénéficiaires du contrat de sécurisation professionnelle (CSP, destiné aux licenciés économiques) ;

– Les régions, qui confirment leur engagement à apporter des financements complémentaires, qui seront précisés ultérieurement, région par région, et pourront être appuyés par les crédits FSE dégagés par l’État ;

– L’Agefiph, qui s’engage à hauteur de 15 millions d’euros pour des formations complémentaires destinées aux demandeurs d’emploi en situation de handicap.

Pour plus d’efficacité, le plan sera mis en œuvre en s’appuyant sur les dispositifs de formation existants : la préparation opérationnelle à l’emploi (POE), individuelle et collective, ainsi que les dispositifs de Pôle emploi et des conseils régionaux (offre collective, dispositifs individuels) et les aides à la formation professionnelle de l’Agefiph.

« Pour définir les priorités de formation, un double exercice est entamé, consistant à recenser les secteurs et métiers qui offrent des opportunités d’emploi pas toujours satisfaites pour des raisons de défaut de qualification : au niveau national par secteurs et branches professionnels, d’une part, au niveau régional, d’autre part », indique le ministère.

Le gouvernement veut aller vite ! D’ici la fin de ce mois de juillet, de premiers dispositifs seront lancés, sur la base des besoins identifiés. À la fin de l’été, des réunions régionales État-Région-partenaires sociaux décideront des commandes de formations complémentaires au niveau régional.

« Grâce à l’engagement des partenaires sociaux, des régions et de l’État, nous proposerons, dès septembre, aux demandeurs d’emploi des formations supplémentaires leur ouvrant des perspectives rapides de recrutement. C’est un pas important dans la mobilisation générale pour l’emploi », insiste Michel Sapin, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum