Un rapport préconise une refonte radicale des Chambres de commerce et d’industrie

Emploi

Un rapport d’inspection ministériel préconise une refonte radicale du réseau des Chambres de commerce et d’industrie (CCI) en France avec d’importantes coupes budgétaires, afin de contribuer à l’objectif de 50 milliards d’économies du gouvernement, rapportent Les Échos dans leur édition de mardi.

Ce rapport de l’Inspection générale des finances (IGF), de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) et du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies (CGIET) est attendu pour l’été, mais Les Échos indiquent en avoir consulté une version provisoire.

Les auteurs de ce document mettent en avant la « situation financière confortable » du réseau des CCI et préconisent de sévères coupes budgétaires, avec des prélèvement sur fonds de roulement, réduction d’un tiers de la taxe affectée, etc. Ils prônent également une refonte radicale du réseau avec l’objectif de ramener le nombre de CCI de 145 aujourd’hui à une par région d’ici à 2017, d’après le quotidien.

Selon Les Échos, les CCI ayant eu vent de ces orientations ont envoyé une lettre au Premier ministre Manuel Valls dans laquelle elles dénoncent un risque de « casse sans précédent » si ces mesures venaient à être appliquées avec 6 000 emplois qui pourraient être détruits.

Les Échos indiquent par ailleurs que d’autres opérateurs sont également inquiets, à commencer par le Centre national du cinéma, qui va être à nouveau mis à contribution selon le journal, mais également l’Agence française de maîtrise de l’énergie (Ademe) où un coup de rabot se profile aussi.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum