Sondage : le public a une bonne opinion du privé, l’inverse est moins vrai

Fonction publique

Les employés du public ont très majoritairement une bonne opinion de leurs collègues du privé, mais la réciproque est vraie seulement pour la moitié des salariés du privé, selon un sondage OpinionWay pour Weka rendu public lundi 16 mai.

L’enquête, menée pour les éditions Weka, montre ainsi que 85 % des salariés du public ont une bonne opinion de ceux du privé (16 % très bonne et 69 % assez bonne). À l’inverse, seuls 51 % des salariés du privé ont une bonne opinion de leurs collègues du public (5 % très bonne, 46 % assez bonne).

Les salariés du privé ayant une très mauvaise opinion du public sont aussi 9 %, alors que seuls 2 % des employés du public disent de même pour le privé.

Interrogés pour savoir quels qualificatifs s’appliquent le mieux aux employés du public, le privé cite d’abord le terme de « revendicateur » (59 %), puis « carriériste » (24 %), loin devant « ambitieux » (7 %), « charismatique » (7 %), « performant » (3 %) ou « travailleur » (3 %).

Côté public, les salariés du privé sont vus comme « ambitieux » (40 %), « créatifs » (38 %), « carriéristes » (33 %) et « ouverts au changement » (33 %).
 

« Revendicateur », « carriériste », « chaleureux »…

Pour eux-mêmes les employés du public citent aussi en premier le terme « revendicateur » (48 %), puis celui de « carriériste » (17 %) et enfin « chaleureux » (13 %). Les salariés du privé se voient comme « ouverts au changement » (64 %), « travailleurs » (60 %) et « performants » (60 %).

Question avantages, les salariés du privé jugent ceux du public très favorisés sur la retraite (71 %), le nombre de jours de congé (66 %), ou les conditions de travail (63 %). Ceux du public envient peu le privé sauf sur les salaires (55 %) ou l’évolution professionnelle (43 %).

Lorsqu’on questionne les salariés du privé sur l’évolution de la situation des salariés du public depuis dix ans, 45 % évoquent une dégradation. Côté public, ils sont 76 % à estimer que leur situation s’est détériorée.

Le sondage a été réalisé en ligne du 20 au 22 mai auprès d’un échantillon de 1 315 salariés issus d’un échantillon représentatif de 2 638 personnes, selon la méthode des quotas.

 

voir les résultats du sondage

 

Sondage : le public a une bonne opinion du privé, l'inverse est moins vrai

 

Copyright © Weka
Les documents ou ressources multimédias ne peuvent être reproduits sans accord préalable des Éditions Weka. Pour toute question adressez votre demande à question@weka.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum