Dispositions dérogatoires pour la constitution des jurys de concours

Fonction publique

Le décret n° 2015-323 du 20 mars 2015 fixe des dispositions dérogatoires à la proportion minimale de quarante pour cent de chaque sexe dans la constitution des jurys pour le recrutement ou la promotion dans certains cadres d’emplois de la fonction publique territoriale.

La proportion minimale de personnes de chaque sexe dans les jurys de concours et les comités de sélection est modifié de façon dérogatoire jusqu’au 31 décembre 2019 pour être fixée à 30 %. L’application de cette nouvelle règle a nécessité la modifications de plusieurs cadres d’emplois de la filière médico-sociale et sociale, et de la filière des sapeurs-pompiers. À savoir :

– agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles, sages-femmes, puéricultrices, auxiliaires de puériculture,

– capitaines, commandants, lieutenants-colonels et colonels de sapeurs-pompiers professionnels, sapeurs et caporaux de sapeurs-pompiers professionnels, sous-officiers de sapeurs-pompiers professionnels et des lieutenants de sapeurs-pompiers professionnels.

 

Texte de référence : Décret n° 2015-323 du 20 mars 2015 fixant des dispositions dérogatoires à la proportion minimale de quarante pour cent de chaque sexe dans la constitution des jurys pour le recrutement ou la promotion dans certains cadres d’emplois de la fonction publique territoriale

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques