Fonction publique: Sauvadet présente sa "feuille de route" des mois à venir

Fonction publique

Le nouveau ministre de la Fonction publique, François Sauvadet, a présenté mercredi sa « feuille de route » pour les mois à venir et annoncé qu’il instaurerait « très rapidement » un intéressement collectif pour les agents, lors de sa première intervention publique.

  Evoquant une « feuille de route solide », il a présenté quatre grands chantiers: la loi visant à réduire la précarité dans la fonction publique, la question de l’égalité hommes-femmes, le développement du télétravail et la gestion de la carrière des seniors, lors des rencontres des Acteurs publics 2011, organisées par le mensuel du même nom. Le ministre centriste a aussi annoncé une « publication rapide des textes relatifs à l’intéressement collectif », mesure visant à « récompenser, distinguer financièrement les agents qui ont atteint leurs objectifs de performance », y voyant « un élément important de notre politique de modernisation de la fonction publique ».

En juin 2010, le Parlement avait adopté un texte sur le dialogue social dans la fonction publique qui comportait des mesures instaurant cet intéressement collectif pour les 5,2 millions d’agents des trois Fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière). Cette prime, dénoncée par les syndicats qui y voient un alignement sur les méthodes du privé, est destinée à récompenser chaque année la performance collective des agents des services les plus performants, sur des critères comme la qualité de service, la maîtrise des coûts, l’amélioration des conditions de travail ou encore le développement durable.

Sur la précarité qui touche une partie des 872.000 agents non-titulaires, et a fait l’objet d’un accord avec les syndicats en mars, M. Sauvadet a indiqué qu’il présenterait un texte « d’ici la fin du mois d’août ou le début du mois de septembre » au gouvernement pour qu’il soit soumis au Parlement à l’automne. Il a assuré que « les engagements pris vis-à-vis des organisations syndicales seront respectés dans le texte de loi ». En ce qui concerne l’égalité hommes-femmes, et alors que des membres du « collectif La Barbe » se sont invitées aux rencontres des Acteurs publics mardi soir pour dénoncer la faible place accordée aux femmes aux postes haut placés, le ministre a indiqué qu’il allait engager un dialogue sur le sujet. Regrettant que les femmes représentent moins de 10% des nominations en conseil des ministres alors qu’elles sont majoritaires parmi les agents (60%), M. Sauvadet a dit souhaiter « être le ministre de la Fonction publique qui fera avancer cette question avec des perspectives et des échéances ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques