La Halde salue l'effort de la Fonction publique pour diversifier les recrutements

Fonction publique

Éric Molinié, le président de la Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) a présenté, lors du Conseil supérieur de la fonction publique de l’État, le 24 janvier, le 2e bilan de la charte pour la promotion de l’égalité dans la Fonction publique mise en place en le 2 décembre 2008. À cette occasion, il a souligné l’« effort enclenché » dans la fonction publique pour « des recrutement plus ouverts et plus diversifiés ».

Le développement progressif de la professionnalisation des épreuves, la reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle et les classes préparatoires intégrées constituent selon le président de la Halde un bilan plutôt positif. C’est ce qu’il a souligné dans un communiqué daté du 25 janvier souligant que « 312 corps et voies d’accès » ont été modifiés et que « le développement progressif des classes préparatoires intégrées » au nombre d’une« vingtaine fin 2010 », permet à des jeunes issus de la diversité de se préparer dans de bonnes conditions aux concours de la fonction publique.

Néanmoins, des progrès restent encore à réaliser au niveau de l’évaluation des procédures de recrutement et de gestion des carrières, notamment pour l’attribution des primes, des promotions au choix et des mobilités. « La gestion des carrières des agents dans la fonction publique doit reposer sur des procédures de transparence, d’objectivité et de traçabilité ».

Éric Molinié a annoncé deux axes de travail avec la DGAFP pour l’année 2011 : « la formation et la sensibilisation des personnels de l’encadrement à la lutte contre les discriminations, et l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ».

Pour en savoir plus :

Suivi de la charte pour la promotion de l’égalité dans la Fonction publique

L'analyse des spécialistes

  • Dispositions transitoires concernant les réunions des organes délibérants des collectivité locales : que dit le projet de loi ? Élus

    Crise sanitaire : prolongement des mesures dérogatoires relatives aux réunions des organes délibérants des collectivités locales

    24/09/20
    Le projet de loi prorogeant le régime transitoire institué à la sortie de l'état d'urgence sanitaire déposé par le gouvernement était initialement muet sur les mesures concernant le fonctionnement des assemblées délibérantes des collectivités et de leurs établissements publics. Le texte de la Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République1 précise les conditions de tenue des réunions des organes délibérants jusqu'au 1er avril 2021.
  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Tous les articles juridiques