Le gouvernement attend le rapport sur l'après RGPP

Fonction publique

Matignon va se faire communiquer mardi 25 septembre au soir les conclusions d’une mission sur la Révision générale des politiques publiques, mise en place sous le dernier quinquennat et qui fixait notamment la règle du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

Jean-Marc Ayrault et la ministre de la Réforme de l’État, Marylise Lebranchu, se feront remettre mardi à partir de 19h00 le rapport sur l’après RGPP et « les conditions de réussite d’une nouvelle politique de réforme de l’État » mené depuis juillet par les trois inspections générales (IGF, IGA, Igas), a précisé lundi Matignon.

Pour les services du Premier ministre, la RGPP, qui a constitué entre 2007 et 2012 le cadre principal de la réforme de l’État, « a provoqué désorganisation et malaise dans l’ensemble de la fonction publique ».

La mission lancée par M. Ayrault doit évaluer l’impact que la RGPP a eu sur chaque ministère (administration centrale et services déconcentrés) et formuler des recommandations sur comment réformer l’État en obtenant « à la fois une véritable adhésion des personnels et de l’opinion publique, et un redressement de nos finances publiques à échéance de 2017 ».
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

L'analyse des spécialistes

  • Administration

    La mise en place du répertoire électoral unique au 1er janvier 2019

    21/12/18
    La loi n° 2016-1048 du 1er août 2016 rénovant les modalités d'inscription sur les listes électorales a réformé les conditions d'inscription sur les listes électorales et la procédure de traitement des demandes d'inscription, en en facilitant les modalités et en créant le répertoire électoral unique1. Retour et explications sur ce dispositif.
  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Tous les articles juridiques