Licenciement et lieu de travail

Fonction publique

L’arrêt de la Cour administrative d’appel de Versailles n° 18VE01285 du 16 janvier 2020 est relatif au licenciement d’un agent qui refusait de changer de lieu de travail.

L’autorité territoriale peut, en cas de changement d’organisation du service, modifier unilatéralement l’affectation de l’agent non titulaire, qui se trouve dans une situation légale et réglementaire, dans l’intérêt du service et pour permettre l’exécution de l’engagement initial. La nouvelle affectation demeure compatible avec le fondement légal du recrutement à condition que les nécessités du service le justifient, et que le changement d’affectation ne bouleverse pas l’économie du contrat de recrutement.

 

Texte de référence : CAA de Versailles, 6e chambre, 16 janvier 2020, n° 18VE01285, Inédit au recueil Lebon

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques