Parution au JO du décret encadrant les congés des moniteurs de colonies de vacances

Fonction publique

Le décret permettant aux moniteurs des colonies de vacances de déroger au droit du travail et d’aménager leurs congés, est paru vendredi au Journal officiel, ce qui va permettre de préserver « la capacité de fonctionnement des colonies de vacances », selon le gouvernement.

Les députés avaient adopté en décembre un amendement permettant aux centres de vacances de sécuriser juridiquement la situation des moniteurs des centres après un arrêt du Conseil d’État. Leur contrat, qui se situe entre travail salarié et engagement citoyen, ne prévoit en effet pas de « période minimale de repos journalier » ni de temps de repos compensateur. Or la haute juridiction avait estimé en octobre que les moniteurs avaient droit, comme tous les salariés, à un repos quotidien de onze heures, tant que la législation ne prévoyait pas de compensations suffisantes.

Le décret précise que la période de repos quotidienne des moniteurs et directeurs peut être soit supprimée, soit réduite sans pouvoir être inférieure à huit heures, le salarié bénéficiant ensuite d’un repos compensateur. Ce décret « sauve les colonies de vacances », ont estimé dans un communiqué les ministères du Travail et de l’Éducation. Les ministres Xavier Bertrand et Luc Chatel « soulignent que cette nouvelle disposition permet le maintien du modèle économique des colonies de vacances et souhaitent rassurer les familles sur le bon déroulement des prochaines vacances en accueil collectif de leurs enfants », précise le communiqué.

 

Texte de référence : Décret n° 2012-581 du 26 avril 2012 relatif aux conditions de mise en œuvre du repos compensateur des titulaires d’un contrat d’engagement éducatif

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

 

Livre blanc

Organiser le temps de travail des animateurs sous statut public

Organiser le temps de travail des fonctionnaires ou des non-titulaires de droit public dans le respect des textes est particulièrement difficile : cela l’est d’autant plus pour les animateurs dont le temps de travail se concentre sur des périodes courtes et ...

Télécharger le livre blanc

L'analyse des spécialistes

  • Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Quelle suspension pour les agents publics hospitaliers en cas de refus de vaccination contre la Covid-19 ?

    27/07/21
    Le texte de la loi relative à la gestion de la crise sanitaire prévoit une suspension pour les agents publics hospitaliers qui refuseraient de se faire vacciner contre la Covid-19. Ce texte s'éloigne de l'esprit de l'article 30 de la loi du 13 juillet 1983 prévoyant la suspension de l'ensemble des fonctionnaires. Décryptage.
  • Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ? Fonction publique hospitalière

    Les agents publics hospitaliers devront-ils se vacciner contre la Covid-19 ?

    21/07/21
    Le projet de loi n° 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire ne prévoit pas la vaccination obligatoire pour l'ensemble des agents publics.
  • Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quel avenir pour le projet de décret sur les emplois d’expert de haut niveau dans la fonction publique territoriale ?

    13/07/21
    Le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a rendu le 30 juin 2021 un avis défavorable au projet de décret fixant les dispositions relatives aux emplois d'expert de haut niveau et de directeur de projet pouvant être créés dans les collectivités territoriales et leurs établissements publics.
  • Tous les articles juridiques