Sortie de l’ENA : la réforme censurée par le Conseil constitutionnel

Fonction publique

La fin du classement de sortie de l’Ecole nationale d’administration (ENA) n’est pas pour tout de suite. Les sages ont annulé la semaine dernière une disposition de la loi de simplification et d’adaptation du droit.

Le Conseil constitutionnel a jugé inconstitutionnelle la disposition de la loi de simplification et d’adaptation du droit entraînant la suppression du classement de sortie de l’ENA. Cette décision fait suite à la saisine du Conseil par des députés et sénateurs de l’opposition, critiquant le manque d’intelligibilité de la loi. Les sages n’ont pas retenu ce motif mais ont tout de même censuré, entre autre, la disposition 187, relative au recrutement des auditeurs de deuxième classe du Conseil d’Etat, impliquant la suppression du classement de sortie de l’ENA.  Un « cavalier législatif » pour le Conseil constitutionnel, n’ayant « pas de lien même indirect avec les dispositions figurant dans la proposition de loi initiale ». Le gouvernement a réagi par un bref communiqué du ministère de la fonction publique, prenant acte que la décision du Conseil constitutionnel ne portait pas sur le fond mais sur « une simple raison de procédure ». Il compte donc poursuivre dans ce sens, « dans le cadre d’une procédure législative adaptée ».

L'analyse des spécialistes

  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ? Sécurité

    Quelle répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure ?

    29/09/21
    Le projet de loi relatif à la responsabilité pénale et à la sécurité intérieure envisage de renforcer la répression des atteintes commises contre les forces de sécurité intérieure.
  • Tous les articles juridiques