Travail à temps partiel thérapeutique et travail à temps partiel

Fonction publique

La décision de mi-temps thérapeutique met fin au régime de temps partiel de droit commun préalable au congé de maladie de l’agent.

Le Conseil d’État a jugé dans un arrêt du 12 mars 2012 que la décision de mi-temps thérapeutique met fin au régime de temps partiel de droit commun préalable au congé de maladie de l’agent et qu’il a ainsi droit à percevoir l’intégralité du traitement d’un agent du même grade à temps plein exerçant les mêmes fonctions.

La rémunération de l’agent à temps partiel pour raison thérapeutique doit être calculée, comme en matière de congé de maladie, par rapport au traitement perçu avant la maladie, en l’espèce une rémunération de 85,71 % du traitement correspondant à un temps partiel à 80 %.

Cette décision est en contradiction avec les termes d’une circulaire de la DGAFP du 1er juin 2007. Le législateur ayant prévu que les agents à temps partiel thérapeutique perçoivent l’intégralité de leur traitement et non un plein traitement. Cette décision a pour effet de créer une distorsion de situation pour les agents à temps partiel ordinaire selon qu’ils sont en congés de maladie ou en temps partiel thérapeutique.

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques