Favoriser l’insertion professionnelle des jeunes dans l’industrie

Insertion

La nouvelle Fondation Teknik va permettre de faire découvrir aux collégiens et lycéens les métiers d’avenir du secteur de l’industrie.

La ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a lancé, le 3 avril, la Fondation Teknik, sous l’égide de la Fondation agir contre l’exclusion (FACE). En parallèle, Najat Vallaud-Belkacem a signé un accord-cadre avec l’Union des industries et des métiers de la métallurgie (UIMM). La fondation Teknik va accompagner 100 000 collégiens et lycéens, notamment en éducation prioritaire, lors des cinq prochaines années. « Elle va permettre de leur faire découvrir les métiers d’avenir du secteur de l’industrie, de soutenir leurs choix d’orientation et de combattre l’échec scolaire », a déclaré la ministre.

L’accord-cadre conclu le même jour entre l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) et le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche aura une durée de trois ans. Son objet sera de « formaliser et renforcer les actions de partenariat sur de nombreux aspects » :

  • Évolution des diplômes pour adapter l’offre de formation aux besoins du secteur de l’industrie ;
  • Renforcement de l’attractivité de l’industrie, en particulier auprès des jeunes filles ;
  • Amélioration de l’information des jeunes et de leurs familles ;
  • Accroissement des offres d’accueil en entreprises (stages, périodes de formation en milieu professionnel, apprentissage) ;
  • Développement de la formation continue et de la coopération en matière de recherche-innovation.

« Notre coopération avec les branches professionnelles, les entreprises, les associations et les fondations est essentielle pour l’insertion professionnelle des jeunes. Elle s’est concrétisée un peu plus aujourd’hui », s’est félicitée Najat Vallaud-Belkacem.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum