Présentation des 1ers lauréats de l’appel à projets 100% Inclusion

Insertion

L’appel à projets « 100 % Inclusion – La fabrique de la remobilisation » vise à lever les difficultés d’accès à l’emploi pour les personnes les plus vulnérables.

Développé dans le cadre du Plan d’investissement dans les compétences (PIC), l’appel à projets « 100 % Inclusion – La fabrique de la remobilisation » a pour objectif de promouvoir les projets les plus innovants en matière d’inclusion des personnes les plus vulnérables et d’expérimenter de nouvelles approches pour remobiliser, accompagner, développer et valoriser les compétences de ces publics. Priorité est accordée aux quartiers de la politique de la ville, aux zones rurales enclavées et aux territoires d’outre-mer, « afin de permettre à ces publics éloignés de trouver un emploi durable », explique le ministère du Travail.

La première vague de cet appel à projets, ouvert le 4 juin 2018, a permis de recueillir 18 projets et de sélectionner six lauréats qui vont conduire leurs expérimentations durant 3 ans. Accompagnée de Jean-Marie Marx, Haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a dévoilé le 6 novembre le nom de ces premiers lauréats.

Présentation des six lauréats en résumé.

Projet « Audace »

Porté par Campus Vitamine T, l’objectif est de créer sept « hubs » visant la remobilisation et l’accompagnement vers l’emploi de 1 000 jeunes et demandeurs d’emploi en grande difficulté, via des parcours construits autour de trois composantes clés : la confiance en soi, la citoyenneté et la mise en situation professionnelle.

Projet « Étincelle »

Imaginé par la Fondation des apprentis d’Auteuil, il vise à étendre deux dispositifs de remobilisation et d’accompagnement des jeunes en difficulté d’insertion sociale et professionnelle – BOOST et SKOLA – à 18 nouveaux territoires (5 000 bénéficiaires) et engager une démarche de design thinking pour les améliorer.

Projet « 12 parcours pour 4 territoires apprenants »

La Ligue de l’enseignement propose 12 parcours intégrés, depuis le repérage et l’adhésion des publics cibles jusqu’à l’acquisition et la reconnaissance de compétences formelles et informelles via la production « d’écosystèmes d’Open Badges », en lien avec les besoins des acteurs économiques sur quatre territoires d’expérimentation.

Projet « Programme des coachs d’insertion professionnelle par le sport »

Porté par Fais-nous rêver, l’Agence pour l’éducation par le sport (APELS), le projet a pour objectif de former à l’accompagnement vers l’emploi des coachs sportifs, afin qu’ils puissent, à leur tour, accompagner des jeunes issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville éloignés de l’emploi (3 000 bénéficiaires), en tirant profit du sport pour développer des savoir-être professionnels, préparer au monde de l’entreprise et mobiliser vers l’emploi.

Projet « Pas de quartier pour l’échec »

Conçu par Panorama Études Formation Conseil, son objectif est d’amplifier le dispositif « Cuisine Mode d’emploi(s) », qui consiste à proposer des parcours de formation aux métiers de la restauration aux publics éloignés de l’emploi. Le programme vise également à créer des offres de formation itinérantes dans les territoires ruraux et isolés pour intégrer des publics plus vulnérables (400 bénéficiaires pour les deux actions sur 3 ans).

Projet « La main, le cœur, la tête »

Humando veut mettre en place deux plates-formes proposant une offre intégrée de services permettant à plus de 1 000 personnes vulnérables un  accès rapide à des situations de travail, une diversité d’emploi et des activités et projets à impact social (culturels, sportifs) donnant lieu à une reconnaissance des compétences acquises.

Dans le cadre de cet appel à projets, doté d’une enveloppe globale de 200 millions d’euros, trois autres vagues de sélection sont prévues en janvier, juin et novembre 2019.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum