Métropole Aix-Marseille: nouveau geste d’opposition des maires

Intercommunalité

Cinq des six intercommunalités destinées à fusionner dans le projet de métropole Aix-Marseille-Provence ont refusé de participer lundi 1er juillet au premier « conseil des élus » piloté par la préfecture des Bouches-du-Rhône, témoignant de leur opposition qui doit encore s’exprimer le 10 juillet lors d’une manifestation à Marseille.

Seul le président de la communauté urbaine de Marseille, Eugène Caselli (PS), favorable à la métropole, était présent à cette réunion, a indiqué lors d’un point-presse le préfet Laurent Théry, chargé par le gouvernement de faire avancer ce projet. Eugène Caselli était accompagné du maire de Marseille Jean-Claude Gaudin (UMP) et du président de la région PACA Michel Vauzelle (PS).

En revanche les présidents des communautés d’agglomération du pays d’Aix-en-Provence, de Salon-Étang, de Berre-Durance, du pays d’Aubagne et de l’Étoile, du pays de Martigues et du syndicat d’agglomération nouvelle Ouest-Provence (Fos-Istres), n’avaient pas fait le déplacement. « Nous avons bien sûr été prévenus avant la réunion. Ils nous ont dit qu’il n’était pas souhaitable d’être là alors que la loi est en discussion au Parlement », a expliqué M. Théry, alors que le Sénat a donné son feu vert le 6 juin à la création de cette métropole et que le texte revient en discussion devant l’Assemblée le 16 juillet.

Interrogé sur ces absences, le préfet a répondu : « les élus qui étaient là aujourd’hui sont quand même des élus qui comptent. Ils représentent une part significative des collectivités locales. (…) Nous constatons bien sûr qu’aujourd’hui une grande partie des élus refuse d’y participer. Mais nous ne pensons pas que cette situation soit définitive. En expliquant notre démarche, nous allons progressivement permettre ce dialogue. Nous voulons construire ce projet, nous ne sommes pas en train de créer des oukases ». « Le besoin de créer une métropole est reconnu. Ce qui divise, ce sont les conditions de la gouvernance », a ajouté le représentant de l’État.

Ce premier « conseil des élus » visait à lancer les « consultations sur les conditions d’élaboration » du projet de métropole. Ce conseil doit proposer des axes de travail concrets « dès septembre ». Un « conseil des partenaires », représentant la société civile, est également prévu, et se réunira pour la première fois le 5 juillet.

Sur 119 maires dans les Bouches-du-Rhône, 109 contestent le projet de métropole, une future entité de 1,6 million d’habitants qui doit se substituer aux six intercommunalités existantes.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum