De nouvelles mesures pour soutenir les étudiants

Jeunesse

Le président de la République vient d’annoncer trois mesures concrètes pour venir en aide aux étudiants.

Alors qu’à compter d’aujourd’hui les universités entrouvrent à nouveau leurs portes aux étudiants, dont nombre sont en grande détresse, le président de la République a annoncé, jeudi 21 janvier 2021, plusieurs mesures pour répondre à leurs difficultés. En visite, ce jour-là, sur le campus de l’université Paris-Saclay, pour lancer la stratégie nationale sur les technologies quantiques, Emmanuel Macron a échangé avec une dizaine d’étudiants issus de diverses filières. « Particulièrement éprouvés par les impacts de la crise de la Covid-19, les étudiants sont nombreux à avoir exprimé leur mal-être ces dernières semaines », rappelle l’Élysée.

Le chef de l’État a donc annoncé trois mesures concrètes pour les aider :

  • Deux repas par jour à 1 euro : pour tous les étudiants, boursiers ou non, le déjeuner et le dîner aux restaurants universitaires seront proposés à 1 euro par le CROUS ;
  • Chaque étudiant pourra retourner une fois par semaine dans son université ;
  • Création d’un « chèque-psy » : tous les étudiants pourront bénéficier de ce chèque pour consulter, en cas de besoin, sans avoir à avancer de frais.

Ces annonces s’ajoutent à celles décidées et mises en œuvre depuis plusieurs mois par le gouvernement, insiste le service de presse de la présidence de la République. À savoir :

  • Renforcement des aides spécifiques ponctuelles d’urgence : pour fournir un soutien financier aux étudiants (boursiers ou non) rencontrant une situation d’urgence (besoins alimentaires, paiement de loyers ou frais de santé) ;
  • Gel des loyers dans les résidences universitaires ;
  • Décalage des bourses pour les étudiants en stage ;
  • Versement exceptionnel d’un mois de bourses sur critères sociaux à destination des étudiants boursiers dont les concours ou examens ont été reprogrammés au-delà du 30 juin 2020 ;
  • Prolongement des contrats doctoraux ;
  • Ticket de restaurant universitaire à 1 euro pour les boursiers ;
  • Renforcement des prêts étudiants garantis par l’État (15 000 euros maximum) ;
  • Revalorisation des bourses sur critères sociaux ;
  • Aide exceptionnelle à la perte d’emploi et de stage et pour les étudiants ultra-marins ;
  • Gel des droits d’inscription ;
  • Aide exceptionnelle de 150 euros en décembre 2020 pour les étudiants boursiers en complément de la mensualité de bourse du mois de décembre versée par les CROUS.

Posté le par

Recommander cet article