Des « rencontres de jeunes » organisées dans 22 régions

Jeunesse

Cet été, plus de 3 000 jeunes européens mènent des actions dans  régions françaises, avec le soutien financier de l’Agence française du programme européen « Jeunesse en action » (Afpeja).

De juillet à septembre, plus de 3 260 jeunes européens se retrouvent dans différentes régions françaises (hexagone et outre-mer) pour organiser des « rencontres de jeunes ». Quelque 112 rencontres sont ainsi mises en place dans 22 régions, par des associations ou des collectivités locales, avec le soutien financier de l’Agence française du programme européen « Jeunesse en action » (Afpeja).

Durant une à trois semaines, des jeunes âgés de 13 à 25 ans et des animateurs proposent donc des ateliers de réflexion ou de création, des spectacles, des expositions, des débats… Les thèmes des projets sont très variés :
 

– Art et culture (Île-de-France),
– Handicap (Poitou-Charentes),
– Lutte contre les discriminations (Rhône-Alpes),
– Citoyenneté européenne (Aquitaine, Pays de la Loire, Bretagne),
– Éducation par le sport (Basse-Normandie, Languedoc-Roussillon),
– Protection de l’environnement (La Réunion, Picardie),
– Politiques de jeunesse (Provence Alpes Côte-d’Azur),
– Développement urbain / rural (Midi-Pyrénées)…

Ces rencontres de jeunes organisées par des jeunes ont surtout « une visée éducative », expliquent les promoteurs du programme. De fait, les jeunes sont impliqués dans toutes les étapes du projet (préparation, réalisation, évaluation) et expérimentent, en outre, la vie en collectivité. « Pendant le séjour, les participants européens confrontent leurs modes de vie et de pensée. Ces échanges permettent de découvrir des réalités sociales et culturelles, de nouer des contacts et des amitiés avec des jeunes d’autres pays, d’enclencher un processus d’apprentissage interculturel », se félicite l’Afpeja.

Financer de telles rencontres permet à l’Union européenne (UE) « d’apporter aux jeunes le soutien dont ils ont besoin pour développer des compétences, accroitre leur autonomie et, à terme, favoriser l’employabilité. Pour les associations locales ou collectivités – principaux porteurs de projets financés par le programme -, il s’agit de faire de la mobilité des jeunes un outil contribuant à leurs politiques de jeunesse et permettant de dynamiser la vie locale », poursuit l’Agence française de ce programme européen.

En 2011, cette dernière a apporté un soutien pédagogique et financier à 159 projets d’échanges favorisant la rencontre de plus de 4 800 jeunes, venus de près de 50 pays européens et méditerranéens sur le territoire français. Elle y a consacré plus du tiers (35 %) de son budget global.

À savoir : l’Afpeja n’organise pas de rencontres, mais apporte un soutien financier et pédagogique à des projets montés par des groupes de jeunes, des associations ou des collectivités locales, qui déposent auprès de l’Agence française un dossier de demande de subvention.

La liste des projets d’échanges de jeunes se déroulant cet été dans chaque région est à télécharger sur : www.jeunesseenaction.fr.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum