Le gouvernement donne un coup de pouce au pouvoir d’achat des étudiants

Jeunesse

Le gouvernement vient d’annoncer le gel du montant des droits d’inscription pour la rentrée universitaire 2016-2017.

Alors que les étudiants ont entamé leurs démarches d’inscription dans l’enseignement supérieur, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, et le secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Thierry Mandon, ont annoncé, le 6 juillet, leur décision de geler les dépenses étudiantes pour la rentrée universitaire 2016-2017.

Les droits d’inscription

Principal mesure : le gel du montant des droits d’inscription pour les diplômes nationaux délivrés dans les établissements publics d’enseignement supérieur pour la prochaine rentrée universitaire. Ceux-ci restent donc inchangés par rapport à l’an dernier. À savoir :

  • 184 euros pour la licence ;
  • 256 euros pour le master ;
  • 391 euros pour le doctorat ;
  • 610 euros pour les diplômes d’ingénieur des écoles relevant du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.

« Cette décision représente un geste fort en faveur du pouvoir d’achat des étudiants non-boursiers », ont déclaré les deux ministres.
Parallèlement, la part de ces droits d’inscription consacrée aux dépenses de la médecine préventive, dont s’acquittent les étudiants boursiers et non-boursiers, restera stable, elle aussi, pour la rentrée universitaire 2016-2017 à 5,10 euros.

Le prix du repas au restaurant universitaire

Les ministres ont également décidé de maintenir le prix du ticket de restauration universitaire (ticket RU) à 3,25 euros à la rentrée prochaine. C’est la première année que le montant du ticket RU est gelé. Depuis 2010, une augmentation de 5 centimes avait été observée chaque année.

La cotisation d’assurance maladie des étudiants

Le montant de la cotisation d’assurance maladie des étudiants pour l’année universitaire 2016-2017 restera stable, lui aussi, à 215 euros. C’est la première fois que le montant de la cotisation d’assurance maladie est gelé d’une année universitaire sur l’autre. Il avait progressé de 2 euros en 2015 et 2014, de 4 euros en 2013 et 2012.
Le paiement en trois fois de la cotisation de la Sécurité sociale, en même temps que les sommes dues pour les droits de scolarité (article R. 381-16 du Code de la sécurité sociale), est autorisé. Tous les établissements d’enseignement supérieur doivent proposer cette possibilité lors de l’inscription de l’étudiant.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum