Mobilisation contre le décrochage scolaire

Jeunesse

Le gouvernement veut agir, à la fois, contre le décrochage scolaire et en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes.

Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, a présenté, lors du Conseil des ministres du 5 décembre, une communication relative à la mobilisation contre le décrochage scolaire et à l’action en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes. Chaque année, environ 140 000 jeunes sortent sans qualification du système scolaire, rappelle le ministère. « Ces « décrocheurs » sont les premières victimes des difficultés d’insertion professionnelle et du chômage », a estimé le ministre de l’Éducation nationale.

Voilà pourquoi le gouvernement a décidé de se mobiliser, au côté des régions et des partenaires sociaux, et de mettre en place un dispositif baptisé « Objectif formation-emploi ». Son ambition est de proposer des solutions à ces jeunes et d’agir en faveur de leur formation et de leur insertion professionnelle.

Une action va être engagée en direction de tous les jeunes récemment sortis sans qualification. Ces jeunes « seront contactés par les plates-formes d’appui et de suivi des décrocheurs et se verront proposer, à la suite d’un entretien personnalisé, une solution de rescolarisation », précise le ministère. Celle-ci fera l’objet d’un contrat « objectif formation-emploi », qui sera signé par le jeune, et sa famille s’il est mineur.

Cette action va s’appuyer sur la nomination d’un référent « lutte contre le décrochage scolaire », prioritairement dans les établissements scolaires à fort taux de décrochage, et le renforcement du rôle de la mission générale d’insertion, annonce le ministère de l’Éducation nationale. Elle sera organisée au moyen d’une mise en réseau d’établissements scolaires, les réseaux « Objectif formation-emploi », et d’un renforcement du maillage des 360 plates-formes de suivi des décrocheurs.

L’objectif affiché par le gouvernement est « d’atteindre 20 000 solutions de raccrochage effectives avant la fin de l’année 2013 ». Des objectifs précis de réduction du décrochage scolaire seront définis pour chaque académie, par l’administration centrale. Ceux-ci seront atteints grâce à plusieurs actions. Au programme :

– La mobilisation et la mise en réseau de formations disponibles en lycée professionnel, sur des secteurs d’activité qui recrutent ;

– Un partenariat avec l’Agence du service civique ;

– La promotion des réponses les plus innovantes recensées au sein d’un catalogue.
 

Enfin, une application numérique de géolocalisation des solutions de raccrochage, mise au point par l’Office national d’information sur les enseignements et les professions, devra permettre « d’aider tous les décrocheurs à trouver des pistes », assure le ministère de l’Éducation nationale.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum