Installation de l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB)

Lutte contre les exclusions

Selon le gouvernement, la création de l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB) constitue « une étape importante en faveur de l’inclusion bancaire ».

Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, et Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion, ont salué, le 12 septembre, l’installation de l’Observatoire de l’inclusion bancaire (OIB), placé sous la présidence de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France. Prévue dans le cadre de la loi bancaire du 26 juillet 2013, la création de l’OIB constitue une des mesures du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté en janvier 2013.

Sous la présidence de la Banque de France, l’Observatoire rassemble des représentants des pouvoirs publics, des établissements de crédit et des associations de consommateurs, familiales et de lutte contre l’exclusion. Sa mission est de suivre les pratiques des établissements de crédit en matière d’inclusion bancaire, en particulier à l’égard des populations en situation de fragilité financière.

Les travaux de l’OIB devront fournir aux pouvoirs publics et à l’ensemble des acteurs impliqués des données objectives, quantitatives et qualitatives, permettant d’évaluer les pratiques et leurs évolutions, afin d’identifier des pistes d’amélioration. Les ministres seront « attentifs » aux travaux menés, notamment dans le domaine de l’accessibilité bancaire. « Permettre à des personnes en situation de  fragilité financière de procéder à des opérations bancaires courantes et d’être moins exposées au risque d’isolement participe au maintien de la cohésion sociale », ont déclaré Michel Sapin et Ségolène Neuville.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum