Bien vieillir dans la société : trois CCAS à l’honneur

Personnes âgées

Les CCAS de Bailleul, Creil et Lille sont les lauréats du prix « Bien vieillir dans la société ».

Trois centres communaux d’action sociale (CCAS) ont reçu, le 27 novembre, le prix « Bien vieillir dans la société », décerné par l’Union nationale des CCAS (UNCCAS), avec le soutien de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav) et la Fondation AG2R La Mondiale.

Ce prix vient récompenser des actions menées pour valoriser le rôle et l’implication des personnes âgées dans la vie locale et adapter l’offre d’équipements et de services contribuant à leur vieillissement actif et en bonne santé. Les trois lauréats – les CCAS de Bailleul, Creil et Lille – ont été sélectionnés parmi 83 dossiers de candidature.
 

1er Prix (5 000 euros) : le point jeunes seniors du CCAS de Bailleul (Nord)

Le point jeunes seniors propose des animations collectives aux jeunes retraités, au sein du centre social géré par le CCAS. Au-delà de leur participation aux activités, les seniors s’expriment sur le choix et le contenu des animations.

Les sorties culturelles, les ateliers créatifs ouverts aux grands-parents et à leurs petits enfants ou les ateliers sportifs ont tous pour objectif d’accompagner le passage à la retraite, de lutter contre l’isolement social et de faire évoluer les relations entre les générations. « Avec ce point jeunes seniors, les usagers retrouvent une dynamique individuelle grâce à la dynamique collective », souligne l’UNCCAS.
 

2e Prix (4 000 euos) : de la culture du jardin au jardin des cultures, CCAS de Creil (Oise)

Ce jardin collectif a été créé par et pour les publics du CCAS : personnes en difficulté sociale et personnes âgées isolées ou vivant en établissement.

Différentes actions gravitent autour de ce projet de développement durable et intergénérationnel : jardinage, plantations, notamment au moyen de jardinières surélevées pour permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie de jardiner en position assise, pique-nique solidaires, utilisation des légumes et aromates du jardin dans le cadre d’ateliers culinaires de l’épicerie sociale, mise en place de composteurs collectifs dans les résidences pour personnes âgées.

« Le succès du projet repose sur l’échange de savoirs et la valorisation des initiatives individuelles et collectives, notamment des personnes âgées amenées à échanger autour de l’alimentation, du bien-être, de l’environnement », expliquent les organisateurs du prix.
 

3e Prix (3 000 euros) : conseil lillois des aînés, CCAS de Lille

Suite à un appel à candidatures, 60 membres composent ce conseil des aînés, réuni pour 3 ans. Ce conseil vise à faire participer les seniors à la définition de l’offre d’animation et d’activités qui leur est proposée et à promouvoir leur participation à divers aspects de la vie de la cité : logement, mobilité, solidarité.

Les avis des différentes commissions du conseil ont débouché sur des actions très diverses : refonte des supports de communication à destination des seniors, publication d’un mémo sur les transports de la métropole, élaboration d’une signalétique adaptée au public désorienté en Ehpad… « Véritable outil de démocratie participative, ce conseil des aînés encourage l’engagement citoyen et solidaire des seniors », salue l’UNCCAS.

La fiche d’expérience de chacun des trois lauréats est à consulter sur : www.unccas.org

 

 

Pour aller plus loin :

 

Livre blanc

La place de l'animation dans les projets de vie

Téléchargez

Les agences régionales de santé (ARS) demandent aux établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) de mettre en place une démarche de projets de vie personnalisés centrés sur les résidents.

L’animateur doit être force de proposition pour définir, avec la personne, ce qui peut améliorer sa satisfaction concernant son quotidien.

Cette fiche définit une telle démarche avant d’appuyer sur l’importance du rôle de l’animateur dans leur mise en œuvre. Il s’agit de comprendre comment le projet de vie est un formidable support pour interagir avec la personne ainsi qu’un outil permettant de concilier au mieux projets d’animation individuel et collectif.

Découvrez dès aujourd’hui la réponse en téléchargeant gratuitement la fiche « La place de l’animation dans les projets de vie ».

Cet extrait du service documentaire L’animation en maison de retraite vous est offert par les Éditions Weka.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum