Le coût de fonctionnement d’une journée en Ehpad en 2018

Personnes âgées

Les résultats de l’étude nationale de coûts 2018 en Ehpad révèlent des chiffres très légèrement supérieurs à ceux de l’étude des coûts en 2017.

La CNSA a publié, fin octobre, les résultats de l’étude nationale de coûts 2018 des Ehpad. Cette 4e édition de l’étude confirme les tendances déjà observées les années précédentes et leur cohérence avec les principes du modèle d’allocation de ressources des Ehpad, en particulier la corrélation entre le montant de ressources allouées et le niveau d’accompagnement et de soins requis par les résidents. Ainsi, en 2018, le coût moyen d’une journée de prise en charge en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en fonction du profil des résidents accueillis variait entre 83 euros et 133 euros par jour, selon l’état de santé et le degré d’autonomie des résidents (soins de ville inclus, mais hors charges financières et de structure immobilière). À savoir :

  • Pour 9 % des résidents, ce coût se situait entre 83 et 90 euros ;
  • Pour 22 % des résidents, ce coût se situait entre 90 et 100 euros ;
  • Pour 28 % des résidents, ce coût se situait entre 100 et 110 euros ;
  • Pour 35 % des résidents, ce coût se situait entre 110 et 120 euros ;
  • Pour 6 % des résidents, ce coût se situait entre 120 et 133 euros.

Au final, pour près des deux tiers (63 %) des résidents, le coût moyen d’une journée en Ehpad s’établissait entre 100 et 120 euros en 2018. Attention : il ne s’agit pas du coût facturé aux résidents, mais bien du coût de fonctionnement de l’établissement. Ce coût s’avère légèrement supérieur à celui constaté en 2017 (en moyenne + 1,3 %). « Cette augmentation est logique puisqu’elle résulte de l’évolution des financements alloués aux Ehpad, commente la CNSA. En 2018, les Ehpad ont reçu 72,4 millions d’euros supplémentaires pour renforcer la présence de personnel soignant auprès des résidents ».

Par ailleurs, l’étude nationale de coûts précise l’utilisation qu’en ont fait les Ehpad. Ainsi, le coût journalier est analysé selon les différentes activités :

  • Les activités principales : soins dispensés, accompagnement dans les actes de la vie quotidienne, organisation du lien social ;
  • Les activités auxiliaires : restauration, blanchisserie, hôtellerie générale, immobilier (énergies et fluides), gestion générale et management.

Posté le par

Recommander cet article