Le gouvernement lance une consultation citoyenne sur la réforme des retraites

Personnes âgées

Le Haut-Commissaire à la réforme des retraites a inauguré fin mai un dispositif de participation citoyenne.

Le gouvernement et le Haut-Commissaire à la réforme des retraites ont pour ambition de créer « un système universel de retraites où un euro cotisé donne les mêmes droits, quel que soit le moment où il a été versé, quel que soit le statut de celui qui a cotisé ». Aujourd’hui cohabitent 42 régimes de retraite différents, avec leurs règles de calcul propres ! La réforme initiée par le gouvernement nécessite donc de remettre en débat le système actuel, ses objectifs, ses paramètres, son pilotage. « Simplification, équité, adaptation aux évolutions et aux défis de la société de demain, mise en place d’un système pérenne, sont autant de dimensions que les citoyens pourront questionner dans le cadre du dispositif de participation citoyenne », a annoncé Agnès Buzyn, le 31 mai. Celui-ci a été présenté le même jour, à l’occasion d’un atelier de prospective sur le thème « En 2040, tous égaux dans le nouveau système de retraite », organisé au ministère des Solidarités et de la Santé.

Ce jour-là, 25 citoyens se sont projetés en 2040 pour évaluer l’impact sur la société des décisions que le gouvernement pourrait prendre aujourd’hui sur différentes sous-thématiques de la retraite. Au programme : à quel âge prendre sa retraite et dans quelles conditions ? Quelle prise en compte des enfants dans la retraite ? Quels droits accorder aux conjoints en cas de décès ? Comment corriger les inégalités femmes-hommes en matière de retraite ? Quelle prise en compte du handicap et des aidants familiaux ? Comment améliorer l’acquisition de droits pour les plus jeunes ?…

Ces thématiques sont également débattues dans le cadre de la plateforme de consultation en ligne participez.reforme-retraite.gouv.fr, ouverte le 31 mai. Le premier jour, elle a reçu quelque 8 000 contributions ! Il s’agit ici de débattre des modalités de mise en œuvre, dans l’ensemble des champs précédemment cités, du principe « un euro cotisé = mêmes droits », explique le ministère. « Il est alors possible de contribuer à construire le futur système de retraite en donnant son avis, en critiquant, en faisant des propositions ou en votant, tout simplement ! », complète Agnès Buzyn.

Parallèlement, le site internet dédié reforme-retraite.gouv.fr doit permettre d’en comprendre et apprécier les enjeux, et de suivre toute l’actualité de la réforme des retraites, notamment autour du vaste dispositif de participation citoyenne, qui se poursuivra, dès septembre, par des ateliers débats en région. Neuf au total, en présence du Haut-Commissaire à la réforme des retraites, à Paris, Montreuil, Lorient, Arras, Strasbourg, Toulon, Angoulême, Dijon et Toulouse. Enfin, le dispositif s’achèvera par un atelier citoyen de synthèse, qui rendra un avis au Haut-Commissaire.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum