Coronavirus : des mesures pour protéger les personnes en situation de handicap

Personnes handicapées

Le gouvernement privilégie le maintien à leur domicile des personnes en situation de handicap exposées à des complications de santé.

Dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, le ministère des Solidarités et de la Santé a édicté, le 16 mars 2020, une série de mesures destinées à protéger les personnes en situation de handicap les plus fragiles. Le gouvernement entend privilégier le maintien à domicile de ces personnes et l’organisation « sans délai » de la continuité de leur accompagnement. Détail des mesures annoncées.

Accompagnement du maintien au domicile

Le principe général retenu par les pouvoirs publics est donc de favoriser le maintien à leur domicile des personnes en situation de handicap particulièrement exposées à des complications de santé. Cette mesure concerne les personnes handicapées :

  • Vivant au domicile de leurs proches aidants (enfants et adultes) ;
  • Domiciliées dans une structure d’hébergement médico-sociale ;
  • Habitant un domicile personnel ou un habitat partagé.

1/ Organisation du maintien au domicile des enfants et adultes accueillis en externats

Les établissements et services médico-sociaux (ESMS) devaient organiser, au plus tard pour le 16 mars, un service minimum d’appui aux familles. Une attention particulière est prêtée à l’accompagnement des situations complexes ne pouvant être maintenues au domicile, dont en particulier celui des enfants confiés à l’aide sociale à l’enfance (ASE). Pour apporter une réponse à ces situations complexes, les internats enfants et adultes à temps complet sont maintenus en fonctionnement.

2/ Renforcement des mesures barrière dans les structures médico-sociales

  • Les sorties collectives sont suspendues jusqu’à nouvel ordre ;
  • les sorties individuelles sont supprimées, sauf celles strictement nécessaires avec avis médical ;
  • Les visites au sein des structures sont interdites, sauf autorisation exceptionnelle.

3/ Soutien des personnes handicapées vivant seules à domicile

Mobilisation des solutions d’accueil temporaire dans les territoires, afin d’accompagner les personnes ne pouvant rester à domicile.

Soutien des parents accompagnant un proche à domicile

Les parents amenés à garder leur enfant handicapé à domicile, du fait de la fermeture de la structure médico-sociale d’accueil, bénéficieront d’une prise en charge par la Sécurité sociale des indemnités journalières (levée de la barrière d’âge précédemment fixée à 18 ans).

Mobilisation générale du système de santé

En cas de doute dès l’apparition des premiers symptômes, les services de soins, de ville, d’urgence et hospitaliers, sont mobilisés pour prendre en charge les personnes en situation de handicap. Une sensibilisation des Centres 15 est engagée pour repérer et tenir compte de la fragilité particulière des personnes polyhandicapées dans ce contexte épidémique.

Mesures concernant les travailleurs en ESAT

Des mesures de vigilance renforcée sont mises en œuvre, les travailleurs en ESAT pouvant, du fait de leur handicap, présenter des risques de complication de santé associées qui les rendent plus vulnérables face à l’épidémie. Les ESAT doivent, dès à présent, organiser la réduction de leurs activités au strict minimum et la fermeture de tous les lieux de restauration ouverts au public. Cette réduction doit également concerner les mises à disposition et les unités de travail « hors les murs », mais en tenant compte des spécificités de cette activité professionnelle. Parallèlement, afin d’amplifier l’efficacité des réponses auprès des personnes en situation de handicap, les professionnels d’ESAT sont appelés à venir renforcer les capacités d’accompagnement des personnes en situation de handicap maintenues à domicile.

Posté le par

Recommander cet article