Dunkerque, première collectivité à proposer un site internet en langage FALC

Personnes handicapées

Le Syndicat de l’eau du Dunkerquois a traduit son site internet en langage Facile à lire et à comprendre (FALC).

Convaincu de la nécessité de rendre ses supports d’information accessibles au plus grand nombre, le Syndicat de l’eau du Dunkerquois s’est rapproché, à partir de 2018, de l’association Les Papillons Blancs de Dunkerque. En partenariat avec l’association, dont les 730 professionnels accompagnent chaque année 1 300 personnes déficientes intellectuelles, le syndicat a ainsi entrepris la traduction de son site internet en langage FALC (Facile à lire et à comprendre). En effet, depuis 2013, Les Papillons Blancs de Dunkerque disposent, au sein de l’ESAT-ALD de Téteghem, d’un atelier dédié à la traduction en langage FALC. Habitué à collaborer avec des associations et divers organismes publics ou privés, c’est la première fois que l’ESAT (établissement et service d’aide par le travail) était sollicité par une collectivité locale pour assurer la traduction d’un site internet. « Celle-ci a été réalisée par une équipe de quatre travailleurs d’ESAT experts de la méthode FALC, accompagnés ponctuellement par d’autres travailleurs de l’établissement », précise Émilie Beele, monitrice de l’atelier FALC. L’ESAT-ALD, situé à Téteghem, accompagne 300 travailleurs handicapés sur quatre grands domaines d’activité : secteur technique, conditionnement, métiers du textile, prestations horticoles et entretien des espaces verts.

Réalisée tout au long de l’année 2019 et finalisée en 2020, la traduction en langage FALC requiert le respect de règles d’écriture et de mise en page précises. À savoir : le choix de la police, la taille des caractères ou encore le retour à la ligne lorsque l’on reprend son souffle. « Pour le Syndicat de l’eau du Dunkerquois, l’explication des mots compliqués et des termes techniques représentait un vrai enjeu. Il fallait pouvoir expliquer simplement sans être simpliste, le cheminement de l’eau, le rôle des nappes phréatiques… », raconte Émilie Beele.

« L’engagement d’une démarche FALC sur notre site internet permet une meilleure appréhension du numérique et une meilleure lisibilité du service », déclare Fabrice Mazouni, directeur du Syndicat de l’eau du Dunkerquois. Et d’ajouter : « L’eau concerne tout le monde. Il faut que tous les usagers puissent avoir accès au même niveau d’information ». Le syndicat entend bien désormais engager, avec l’exploitant SUEZ, la traduction en FALC des outils de facturation et de l’interface personnelle des usagers du service.

Posté le par

Recommander cet article