La Croix-Rouge française ouvre un service mobile autisme

Personnes handicapées

Pour favoriser une meilleure participation des personnes avec autisme à la vie de la cité, l’association va lancer un service mobile en Haute-Loire.

« Afin de lever les barrières encore existantes à la pleine participation des personnes ayant des troubles du spectre de l’autisme en milieu ordinaire », la Croix-Rouge française ouvrira, en novembre, un service mobile en Haute-Loire. En réponse à un appel d’offre de l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, l’association va ainsi mettre en place une équipe mobile autisme enfance/adulte composée de deux éducateurs spécialisés, d’un psychologue et d’un infirmier, qui pourront être accompagnés de personnes ressources. Cette équipe pourra répondre à la volonté des crèches, des centres de loisirs, des écoles, des dispositifs culturels et de tous autres dispositifs d’accueillir au mieux les personnes ayant des troubles du spectre de l’autisme.

Ce service pourra également intervenir à la demande des aidants familiaux à leur domicile, mais aussi des professionnels des établissements sociaux et médicaux, afin de répondre aux questions pouvant se poser dans le quotidien de l’accompagnement des personnes ayant des troubles du spectre de l’autisme. Ces actions seront développées en étroite collaboration avec le Centre ressource autisme (CRA) Auvergne-Rhône-Alpes.

L’équipe mobile, dont la finalité n’est pas un accompagnement au quotidien des personnes, apportera un appui technique et une expertise, aux professionnels comme aux parents, dans l’observation, l’adaptation des modalités d’accompagnement, l’élaboration de programmes d’intervention et l’évaluation de la mise en œuvre des préconisations, précise la Croix-Rouge française. Cet appui technique visera à « améliorer les modalités d’accompagnement des personnes ayant des troubles du spectre de l’autisme afin de faciliter leur participation ou leur maintien dans leur milieu de vie ». Pour cela, l’équipe mobile interviendra dans trois domaines :

  • En milieu ordinaire de vie : établissements scolaires, crèches, haltes-garderies, assistantes maternelles, structures sportives et de loisirs, lieu de travail…
  • À domicile : priorité sera donnée aux parents ou aidants d’enfants non accompagnés par une structure médico-sociale (avec des missions bien distinctes de celles d’un SESSAD ou SAMSAH).
  • En établissements et services médico-sociaux accueillant des personnes avec TSA : SESSAD, IME, ITEP, FAM, MAS, foyers d’hébergement, accueil de jour, ESAT…

Posté le par Rédaction Weka

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum