La Cnaf prolonge ses aides aux crèches

Petite enfance

Les établissements de la petite enfance pourront bénéficier de l’aide des CAF jusqu’au 30 septembre 2021.

Réunis le 29 juin en Commission d’action sociale, les administrateurs de la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) ont décidé de prolonger, jusqu’au 30 septembre 2021, les aides financières exceptionnelles accordées aux établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) et aux maisons d’assistants maternels (MAM). Ces aides forfaitaires s’élèvent à :

  • 27 euros par place fermée et par jour pour les crèches publiques ;
  • 17 euros pour les établissements privés,

Elles interviennent en complément de l’indemnisation de l’activité partielle mise en place par l’État.

Avec le recul de l’épidémie, des mesures transitoires sont prévues par la loi, depuis le 2 juin et jusqu’au 30 septembre 2021. Durant cette période, les préfets peuvent être amenés à décider de fermetures locales et temporaires d’établissements recevant du public (ERP), dont les crèches, si les conditions l’exigent. De plus, les consignes d’isolement des personnes testées positives ou « contact à risque » sont toujours d’actualité et le dispositif d’arrêt de travail dérogatoire, dans l’attente d’un résultat de test de détection, est prolongé jusqu’au 30 septembre 2021.

Les aides exceptionnelles versées par la Cnaf se sont élevées à 721,5 millions d’euros en 2020. Financées par le Fonds national d’action sociale (FNAS) de la Caisse, ces aides ont concerné :

  • 12 600 crèches financées par la Prestation de service unique (PSU), pour un montant de 679,5 millions d’euros ;
  • 3 858 micro-crèches financées via la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE), pour un montant de 38 millions d’euros ;
  • 1 721 maisons d’assistants maternels (MAM), pour un montant de 4 millions d’euros.

Posté le par

Recommander cet article