Enfance en danger : le signalement en ligne est possible

Protection de l'enfance

Le secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance indique la possibilité d’un signalement en ligne des violences sur enfant.

En période de confinement, les risques de violences sur enfant augmentent et les occasions de les repérer diminuent, rappelle le ministère des Solidarités et de la Santé. De plus, pour un enfant victime, son frère ou sa sœur, ou encore un conjoint non-violent, s’isoler pour signaler une violence par téléphone au 119 s’avère extrêmement difficile dans la période actuelle. Le secrétaire d’État chargé de la Protection de l’enfance a donc annoncé, le 2 avril 2020, la mise en place d’un formulaire de signalement en ligne.

Cette nouvelle fonctionnalité, ouverte le jour même, s’adresse aux victimes et aussi aux personnes se trouvant à proximité d’une personne maltraitante ou en situation de danger, afin « de signaler plus discrètement et de diversifier les canaux de signalement à disposition du plus grand nombre », précise Adrien Taquet. Les signalements, qui parviendront aux professionnels du Groupement d’intérêt public de l’enfance en danger (GIPED), opérant la gestion du service de signalement 119 – Enfance en danger, seront traités suivant un processus similaire aux traitements des appels, avec une priorité donnée notamment aux signalements provenant d’enfants, ajoute le secrétaire d’État. Adrien Taquet insiste néanmoins sur le fait qu’en cas de situation urgente ou de danger grave et immédiat, la priorité doit être de contacter les services de première urgence (15,17,18,112).

Une campagne de sensibilisation actuellement diffusée à la télévision, en radio et sur le web vise à interpeller le grand public sur la nécessité cruciale d’une vigilance de chacun pendant la période de confinement, qui devra également se poursuivre ensuite. Le secrétaire d’État tient à rappeler que, face à une suspicion de violences sur enfant, « seul 1 Français sur 4 déclare avoir le réflexe d’appeler le 119 ou de prévenir la police ».

Posté le par

Recommander cet article