Police municipale : rappel des conditions de la prolongation d'activité au-delà de 55 ans

Retraite

À l’occasion d’une réponse à la question d’un sénateur, le ministre de l’Intérieur a rappelé les conditions de prolongation de l’activité des policiers, municipaux et d’État, au-delà de 55 ans.

Interpelé par le sénateur UMP de La Réunion, Jean-Paul Virapoullé, sur la non-promulgation d’un décret prolongeant l’activité des policiers au-delà de 55 ans, le ministre de l’Intérieur s’est saisi de la question.
 

Délai de réponse aux questions parlementaires

Comme l’on sait, ledit décret n° 2009-1744 a en réalité bien été publié au Journal officiel du 31 décembre 2009. On pourra s’étonner, au premier abord, qu’un parlementaire demande la publication d’un décret qui l’a en réalité été il y a plus de six mois. À qui la faute ? Au parlementaire ? Non. Les délais de réponse du gouvernement aux questions écrites des parlementaires ont la vie dure. Car Jean-Paul Virapoullé avait en réalité posé sa question le 10 décembre 2009. Sic !

Le texte prévoit que les fonctionnaires appartenant à des corps ou à des cadres d’emplois dont la limite d’âge est inférieure à soixante-cinq ans sont, sur leur demande, lorsqu’ils atteignent cette limite d’âge, maintenus en activité jusqu’à l’âge de soixante-cinq ans, sous réserve de leur aptitude physique.
 

Conditions de la prolongation d’activité

Le ministre rappelle que : « la demande de prolongation d’activité, accompagnée d’un certificat médical appréciant, au regard du poste occupé, l’aptitude physique de l’intéressé, est présentée par le fonctionnaire à l’employeur public au plus tard six mois avant la survenance de la limite d’âge ». La décision de l’employeur public intervient, au plus tard, trois mois avant la survenance de la limite d’âge, sauf en cas de saisine du comité médical, auquel cas la décision de l’employeur public intervient au plus tard un mois après l’avis du comité médical. Bien entendu, le fonctionnaire reste en fonction jusqu’à l’intervention de la décision administrative.

Franck Vercuse
 

Source Internet :

L'analyse des spécialistes

  • Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l'artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ? Urbanisme

    Pouvoirs des préfets en matière de lutte contre l’artificialisation des sols : que prévoit la circulaire du 24 août 2020 ?

    18/09/20
    La circulaire du 24 août 20201 prise par le Premier ministre rappelle le rôle des préfets en matière d'aménagement commercial dans le cadre de la lutte contre l'artificialisation des sols.
  • Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ? Élus

    Insultes et agressions envers des élus locaux : que prévoit la circulaire “Dupont-Moretti” ?

    11/09/20
    La circulaire relative au traitement judiciaire des infractions commises à l’encontre des personnes investies d’un mandat électif et au renforcement du suivi judiciaire des affaires pénales les concernant, dite « Dupont-Moretti », en date du 7 septembre 2020, renforce les protections des élus locaux dans un contexte où plusieurs maires ont été agressés cet été.
  • Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale Urbanisme

    Urbanisme : la planification territoriale, un nouveau cadre juridique pour les schémas de cohérence territoriale

    27/07/20
    Deux ordonnances, prises en application de la loi Élan de 2018, ont été publiées le 18 juin 2020 afin de simplifier la planification territoriale.
  • Tous les articles juridiques